Michel Sardou : ses plus grandes chansons

Michel Sardou collectionne les tubes depuis le début de sa carrière. Interprète au talent immense, ses chansons ressemblent au personnage et ne laissent jamais indifférent.

Michel Sardou : Les Lacs du Connemara © getty images
« La Maladie d’amour » (1973)

Michel Sardou connaît ses premiers succès en 1970 avec la chanson « Les Bals populaires », issue de son album « J’habite en France » qui parvient à la première place du hit-parade pour une semaine. Cependant, c’est en 1973 que l’on trouve trace du plus gros tube de l’un des grands Michel de la variété française avec « La Maladie d’amour », qui restera en tête du classement neuf semaines consécutives. On trouve ce morceau dans l’album qui porte le même nom et qui demeurera à la première place des ventes pendant 21 semaines, record absolu à l’époque. La chanson évoque l’amour et son pouvoir sur tout un chacun ; la voix de Sardou fait le reste.

« Je vais t’aimer » (1976)

Michel Sardou évoque souvent le thème de l’amour dans ses chansons. Le tube « Je vais t’aimer » en 1976 se veut moins tout public que « La Maladie d’Amour » car il y est question de sexe, de sensualité et d’une nuit pleine de promesses, avec des paroles osées et puissantes. C’est l’un des immenses succès du chanteur, resté en tête des ventes pendant deux semaines. Le morceau débute par un solo à la guitare inspiré par le « Concerto d’Aranjuez » de Joaquin Rodrigo. Les paroles sont signées Gilles Thibaut, l’homme derrière « Que je t’aime » (1969) de Johnny Hallyday.

« Je vole » (1978)

Michel Sardou a lui-même composé cette chanson, qui évoque le départ d’un enfant du nid parental. Mais en réalité, pour l’artiste, ce tube attendrissant et parfois triste parle d’un tout autre départ, celui d’un suicide. Ce morceau est issu de l’album « Je vole » (1978) qui contient également la chanson « En chantant », aux antipodes car tout en légèreté. Le tube connaît par ailleurs une seconde jeunesse grâce au film « La famille Bélier » (2014), car il y est chanté plusieurs fois par Louane Emera. « Je vais t’aimer » fait également partie de la B.O. du film.

« Être une femme » (1981)

Michel Sardou donne toujours à réfléchir. Ce tube a eu deux lectures pour le public et les critiques, mais surtout un succès retentissant. Texte complètement féministe ou pas, ce qui est sûr, c’est que le public adore cette chanson qui se classera numéro un du hit-parade, une fois de plus. En 2010, soit trente ans plus tard, une nouvelle version de la chanson, « Être une femme (2010) » sortira pour présenter un bilan sur la condition de la femme du XXIe siècle.

« Les Lacs du Connemara » (1981)

Michel Sardou sort en 1981 un album important dans sa carrière, « Les Lacs du Connemara », qui comprend de nombreux tubes. La chanson titre est l’une des plus célèbres de Sardou et est chantée depuis sa création à chacun des concerts de l’artiste. Le tube parle de l’Irlande de façon lyrique sur une musique composée par Jacques Revaux, alors directeur de l’orchestre symphonique de Londres. Le morceau se classa trois semaines numéro un du hit-parade.

Michel Sardou - Les dernières actus