Sa biographie

Des débuts mitigés

Formé par Tony Churchill et Harvey Fuqua, New Birth voit le jour en 1963. Initialement nommée The Nite-Liters, c’est sous le nom de New Birth que la formation se fait connaître.

Composé de huit musiciens et emmené par le chanteur, Alan Frey, la formation sort son premier album, « New Birth », en 1970. Mais l’album ne connaît qu’un accueil mitigé, tout comme le premier single « It’s you or no one ».

Leur second opus, « « Ain’t no big thing but it’s growing”, ne remporte également qu’un timide succès, malgré leur reprise du morceau populaire de Perry Como, « It’s impossible » en 1971.

De nouveaux membres

En 1972 le groupe se réorganise avec la venue de Ann Bogann, future membre de The Marvelettes, et de ses frèresLeslie et Melvin Wilson. Un changement qui s’avère fructueux puisque la formation connaît son premier vrai succès grâce à la Chanson « I Can’t understand it », reprise du titre de Bobby Womack et The Valentinos.

New Birth fonctionne et en 1974 sort l’album de la consécration, « It’s been a long time », emmené par le titre « Wild flower » qui s’installe en haut des classements anglais.

Des séparations successives

Alors que la formation connaît enfin le succès et que leur sixième album « Comin’ from all ends » vient de sortir, New Birth décide de se séparer de sa maison de disque.

Leur premier single depuis leur départ de leur ancien label est la reprise du morceau de Jerry Butler, « Dream Merchant ». Mais suite à la sortie en 1977 de « Behold the mighty army », les frères Wilson se séparent.

Le groupe se reforme en 1979 avec James Baker, Tony  Churchill, Austin Lander et Jerry Bell comme nouveau chanteur. Ils sortent deux albums « Platinium City » cette même année, suivi de « I’m back’ » en 1982.

Les frères Wilson recommencent à jouer ensemble en 1994, parcourant les scènes des Etats-Unis.