Niagara : leurs plus grands succès

Duo emblématique des années 80, le groupe Niagara a enchaîné les tubes à la vitesse de l'éclair. Retour sur leurs chansons phare.

Niagara (groupe) © Polydor
« Tchiki Boum » (1985)

Le groupe Niagara sort son premier single « Tchiki Boum » en 1985, qui devient l’un des tubes de l'été et entre au Top 50. Étienne Daho officie en tant que choriste sur cette chanson, qui restera classée plus de six mois. L'album « Encore un dernier baiser » (1986), sur lequel figure le morceau, sort l'année suivante et rencontre un grand succès populaire grâce à cette chanson au charme exotique et sensuel. Le groupe est, à cette époque-là, un trio composé de Muriel Moreno au chant, Daniel Chenevez aux claviers, et José Tamarin à la guitare. Il s'est baptisé Niagara en référence au film éponyme d'Henry Hathaway de 1953, avec Marilyn Monroe.

« L'amour à la plage » (1986)

Niagara passe de trio à duo à l'occasion de la sortie de ce single, José Tamarin ayant décidé de quitter le groupe. Autre tube de l'album « Encore un dernier baiser » (1986), « L'amour à la plage » devient l'une des coqueluches de l'été, aux côtés des « Démons de minuit » du groupe Images, et du « Ville de lumière » de Gold.

« Je dois m'en aller » (1986)

Niagara tient ici son troisième single de l'album « Encore un dernier baiser ». La chanson « Je dois m'en aller », à l'enregistrement de laquelle participent Christian Le Chevretel, Daniel Paboeuf et Teri Gaster, confirme un talent relevé par une belle maîtrise de la composition et installe Muriel Moreno dans un rôle de chanteuse sensuelle. Le public redemande de cette pop acidulée aux rythmes afro-cubains, funky et jazzy.

« J'ai vu » (1990)

Niagara, après une tournée triomphale en 1989 dans plusieurs pays, dont le Maroc, la Tunisie, le Canada et les États-Unis, sort un album intitulé « Religion » (1990). Cet opus pose les bases d'un nouveau style, beaucoup plus rock. « J'ai vu », comme le reste de l'album, résonne au son des guitares électriques et des cuivres, sous l'influence de groupes comme Aerosmith. Le texte est plus engagé que leurs précédents titres, évoquant des conflits dans le monde.

« Pendant que les champs brûlent » (1990)

Niagara signe un autre tube sur l'album « Religion » (1990), avec « Pendant que les champs brûlent ». Tout comme « J'ai vu », la chanson est censurée pendant la guerre du Golfe en 1991 : elle est interdite de radio, ses textes prenant une signification particulière durant le conflit. Niagara repart ensuite sur la route pour un « Religion Tour ». Avec un show à la hauteur de leur perfectionnisme, la tournée est un véritable succès. Ils réussiront même un coup de maître en étant le premier groupe français à se faire sponsoriser par MTV Europe !

Niagara - Les dernières actus