Nicole Croisille

Nicole Croisille Né(e) le 9 octobre 1936 (79 ans)

Sa biographie

Les débuts de Nicole Croisille

Sa vocation de petit rat à l'Opéra contrariée par son père, Nicole Croisille se tourne vers la pantomime. Durant plus de dix ans, elle suit les cours du mime Marceau avec qui elle part en tournée en Amérique du Sud puis aux Etats-Unis.

Lors de son passage elle découvre le club de jazz de Chicago, "Play boy club", où elle se produit avec des chanteurs noirs.


Sister soul

Les artistes ne s'y trompent pas et la surnomment "Soul sister".
Happée par l'ambiance jazzy, elle revient en France et fait durant un mois la première partie deJacques Brel à l'Olympia en 1961.

Deux ans plus tard, après avoir enregistré plusieurs 45 tours et un album, elle interprète notamment "Halleluyah, I love her so" de Ray Charles ; sa religion est définitivement faite.

Après une première expérience comme danseuse dans la revue de Joséphine Baker en 1957, Nicole Croisille retourne aux Etats-Unis en 1964 pour y être meneuse de revue dans un spectacle des Folies-Bergères à Broadway.


Sa rencontre avec Claude Lelouch

.
Après un an, elle rentre en France et fait une rencontre qui marquera le reste de sa carrière. Son destin est désormais lié à celui de Claude Lelouch qui lui propose d'interpréter la bande originale d'"Un homme et une femme" en 1966.  "Chabadabada", sur une musique de Francis Lai, connaît un succès mondial.

Les bandes originales de "Vivre pour vivre" (1967) et d'"ItinérAIRe d'un enfant gâté" (1988) seront également chantées par Nicole Croisille qui joue également dans "Les uns et les autres" (1980), dont elle interprète un titre, et "Les Misérables" (1994).


Croisille fait son cinéma


Décidément très sollicitée par les cinéastes, la chanteuse interprète en 1968 la chanson du film "Les jeunes loups" de Marcel Carné qui lui fait prendre un pseudonyme pour l'occasion.
"I will never leave you" de Tuesday Jackson, une inconnue déjà célèbre, est un nouveau succès.

En 1976 et 1978, ses représentations à l'Olympia sont un triomphe.

Après avoir repris son nom, elle enchaîne avec "Croisille 80", dont est extraite la chanson "Léo" écrite par Didier Barbelivien en hommage à Léo Ferré , et "Cinéma", un album où elle reprend quelques unes des musiques de films composées par Francis Lai.


Black and white

Après une tournée mondiale en 1986, fascinée par le jazz elle revient avec son album "Jazzville" avec la collaboration de Manu Dibango, Didier Lockwood, Toots Thielemans ou encore de Steve Grossman.
Deux ans plus tard,Nicole Croisille se produit sur scène à Paris au Bataclan et donne près de 200 concerts en régions.

En 1991, son album "Black and blanche" est l'objet d'un spectacle qui rassemble au Casino de Paris plus de 40 choristes sénégalais.

Ce début des années 90 est marqué par ses prestations au théâtre avec la comédie musicale, "Hello Dolly" et "Folle Amanda".

En 1997, Nicole Croisille célèbre ses 40 ans de carrière à l'Espace Pierre Cardin avant de proposer un spectacle acoustique, "Piano et percussions".


Hommage à Claude Nougaro

Grisée par la scène, elle offre un nouveau spectacle, "De vous à moi" au cours duquel ses fans choisissent des chansons de son répertoire. Retour sur les planches en 2004, avec la pièce "Les monologues du vagin" d'Eve Ensler.

En 2006, débute son spectacle parisien "Nougaro, le jazz et moi" suivi d'une tournée avec un trio de musiciens.
Une prestation sur laquelle elle revient dans son livre "Je n'ai pas vu le temps passer", sorti en fin d'année. L'artiste évoque également la danse, le jazz, son amitié avec Claude Nougaro , le cinéma, l'Amérique et le Brésil qui ont profondément marqué son oeuvre artistique.

En 2008, retour sur scène pourNicole Croisille , qui avant d'entamer une nouvelle tournée, se produit sur la scène du Casino de Paris, en mars, toujours avec son spectacle "Croisille chante Nougaro, le jazz & moi".

L'année suivante, la chanteuse revient avec un nouvel opus " Bossa d'hiver " dont sont extraits les titres : " Ma dernière ligne droite", "Déjà"," Courant d'air " ou encore " Vacances".

Caroline LEBENBOJM

Les dernières actus de Nicole Croisille

Nicole Croisille

Ses photos