Les merveilleux pouvoirs de la musique

« La musique… oui la musique… je le sais sera la clé… de l’amour de l’amitié »… vous avez reconnu les paroles de la chanson de Nicoletta. On peut l’écouter partout, à n’importe quelle heure. La musique est aujourd’hui indispensable pour oublier les problèmes du quotidien et pour nous isoler du monde pour un instant... mais pas seulement. Coup de projecteur sur ses véritables pouvoirs…

guitare seche MD
1/2
Chansons à texte ou mélodies classiques… la musique touche toutes les tranches d’âge et toutes les catégories sociales. Elle nous permet de nous évader et d’accompagner nos émotions. Selon un sondage  Sofres, 74% des français se disent sensibles à la musique qu’ils placent bien avant la littérature (56%) et le cinéma (48%).


Le rythme

Depuis notre enfance, nos comportements sont souvent guidés par les mélodies qui arrivent jusqu’à nos oreilles comme nous l’explique Gilles Diederichs, musicothérapeute. « Par exemple une musique rythmique nous amène à bouger, naturellement notre corps suit. C'est-à-dire que si vous avez envie d’être dynamique vous écoutez de la musique rythmique. Si l'on a envie de se détendre on va prendre des plages de musique classique ou douce qui nous amènent à un état de relaxation. Si l'on a envie de s’endormir, on utilise des musiques par paliers. C'est-à-dire des tempos dégressifs. Ainsi on peut vraiment agir sur les comportements humains».  


L'éveil des souvenirs
 
Et la musique se lie également aux souvenirs. Selon ce sondage, 55% des personnes interrogées déclarent lier la musique à une période de leur existence, à un souvenir de leur vie affective ou sentimentale. Gilles Diederichs nous le confirme : « La mémoire de la musique est un vecteur extraordinaire pour travailler avec les personnes âgées. La musique permet de revenir 30 ans en arrière d’un seul coup. Vous-même vous avez des souvenirs comme une rencontre amoureuse avec des slows. Et 30 ans après, vous êtes ailleurs dans un autre paysage et vous écoutez cela. Et vous pouvez revenir d’un seul coup avec les mêmes émotions du moment vécu 30 ans auparavant. En gériatrie, on utilise cette méthode dans les cas d’amnésie et d’Alzheimer. Cela fonctionne très bien. »


Les dangers de la musique


Evasion… bienfaits pour la mémoire… rêve… relaxation… Ce sont donc les « super-pouvoirs » de la musique. Mais tout n’est pas permis, elle a aussi ses limites. Si les français écoutent de la musique en moyenne 2 heures par jour, certains jeunes sont de vrais boulimiques.

30% des adolescents affirment que la musique est vitale pour eux, au même titre que manger et respirer ! Ce qui peut parfois devenir inquiétant nous dit Gilles Diederichs : « Beaucoup de jeunes aujourd’hui sont sous perfusion musicale… c'est-à-dire qu’ils ont les écouteurs des lecteurs MP3 en permanence sur les oreilles qui diffusent un flot musical. Et donc ils n’ont plus d’analyse. Ce qui les amène a un état "alpha" plus ou moins de veille où l'on est absent du monde et cela peut parfois être dangereux ».

Autre danger évoqué par le musicothérapeute : « L’abus des musiques rythmiques très rapides à 180 ou 200 tempos. Cela peut faire du bien et défouler. Maintenant pour rester dans ce rythme, au niveau cardiaque, vous êtes obligés de grimper au-dessus de ce que votre corps peut accepter. On travaille le côté physique à fond, il y a cette fameuse dopamine. Et le métabolisme s’accélère. Le problème, c’est au niveau artériel et cardiaque. Vous vous épuisez rapidement et donc les descentes sont parfois dangereuses ».

Quoi qu’il en soit… la musique est ressentie comme quelque chose de fondamental pour toute l’humanité. Alors profitez de ses bienfaits puisqu'il paraîtrait que l'on perd le goût pour la musique au fur et à mesure que l'on prend de l'âge...

SS
Le site de Gilles Diederichs est ici
A découvrir en kiosque, un numéro spécial du magazine "Books" sur le pouvoir de la musique.

Nicoletta - Les dernières actus