Patti LaBelle

Patricia Louise Holte Né(e) le 24 mai 1944 (72 ans)

Sa biographie

Présentation

De son vrai nom Patricia Louise Holte, Patti LaBelle voit le jour le 24 mai 1944 à Philadelphie, Pennsylvanie. Elle est l'une des cinq enfants d'Henry Holte et de Bertha Robinson Holte.

Passionnée de musique dès son plus jeune âge, elle commence par chanter au sein de la chorale de son église. Lorsqu'elle auditionne ensuite pour participer à un spectacle organisé par son école, les enseignants la conseillent de former un véritable groupe.

Elle fait alors appel à trois de ses amies et forme en 1959 son premier groupe baptisé The Ordettes.

Dans l'année suivante, après que deux des membres originaux du groupe aient quitté l'aventure, Patricia Holte et Sandra Tucker recrutent Nona Hendryx et Sarah Dash. Par la suite, Sandra Tucker sera remplacée par Cindy Birdsong.

Très vite, Patricia Holte arrête les études pour se consacrer à une carrière musicale et partir en tournée avec les Ordettes. Le groupe enchaîne alors les clubs, bars et autres scènes mineures de plusieurs grandes villes, en compagnie de leur manager Bernard Montague.

Les Ordettes auditionnent ensuite chez Newtown Records et y décroche en 1962 leur premier contrat. Patricia Holte, leader du groupe, Change ensuite de nom et opte pour Patti LaBelle.

Désormais appelé Patti LaBelle and The Bluebelles, le groupe enregistre dans la même année son premier single intitulé « I sold my Heart to the junkman », qui se place aussitôt dans le Top 15 du Billboard Hot 100.

Par la suite, le groupe part en tournée et se forge petit à petit une notoriété, notamment sur le fameux « chitlin' circuit ». Dans les années qui suivront, les Bluebelles enchaîneront les singles à succès tels que « You'll never walk alone », « Down the aisle », «  Somewhere over the rainbow » ou encore « Danny boy » et « All or nothing », tout en Change ant plusieurs fois de label de production.


L'envol

En 1967, Cindy Birdsong quitte le groupe pour intégrerThe Supremes . En 1970, Patti LaBelle and The Bluebelles se produit à Londres ainsi que dans plusieurs autres villes d'Angleterre, partageant parfois la scène avecElton John et les Bluesology.

Dans l'année suivante, de retour aux States, le groupe décide de Change r leur image et Change par la même occasion de nom, s'appelant désormais Labelle. Toujours en 1971, Labelle sort son premier album, éponyme, chez Warner Bros. Records et assure la première partie de The Who .

Entre temps, le groupe est sollicité pour assurer les choeurs de l'album « Gonna take a miracle » de Laura Nyro. Désormais très respectés dans le monde de la musique noire afro-américaine, Patti LaBelle et son groupe enchaînent les albums et connaît son premier grand succès commercial avec « Pressure cookin' », leur quatrième opus sorti en 1973.

L'année suivante, Labelle explose encore plus les ventes avec son cinquième album « Nightbirds », contenant le méga-tube « Lady marmalade » qui se place à la première place des charts.

Incontournable de la scène musicale U.S. de l'époque, Labelle s'envole pour une énorme tournée, qui sera un grand succès. Après avoir sorti deux nouveaux albums, intitulés « Phoenix » et « Chameleon », au sein de son groupe, Patti LaBelle quitte les Bluebelles en 1977, pour poursuivre une carrière solo.

Dans la même année, elle sort son premier album, éponyme, chez Epic Records. Propulsé par les tubes « It's a joy to have your love » et « You are my friend », l'album recevra un excellent accueil de la part des critiques mais ne rencontrera qu'un succès commercial modeste.

De 1978 à 1981, elle sortira quatre nouveaux albums, à échelle d'un album par an.


La consécration

En solo, Patti LaBelle connaît la véritable consécration de sa carrière de chanteuse en 1983, avec la sortie de l'album « I'm in love again », certifié disque d'or. Ce sixième opus donnera naissance à « If only you knew », qui sera le premier single de la chanteuse à se classer à la première place des charts R'n'B.

En 1985, Patti LaBelle renforce sa popularité en signant deux chansons pour le film « Beverly Hills cop » et en participant au concert Live Aid.

Cette popularité va crescendo l'année suivante, après la sortie de l'album certifié disque de platine intitulé « Winner in you », qui reste jusqu'à présent son best-seller. Après « Be yourself » sorti en 1989, Patti LaBelle sort en 1991 l'album « Burnin », certifié disque d'or et qui lui vaudra son premier Grammy Award.

Suivront respectivement en 1994 et 1997 les albums « Gems » et « Flame », qui seront également certifiés disques d'or. Avec l'album « Live! One night only » sorti en 1998, Patti LaBelle remporte son deuxième Grammy Award.

Elle entame les années 2000 avec un nouvel album intitulé « When a woman loves », avant de s'éclipser des devants de la scène.

Elle revient en force en 2004 avec l'album « Timeless Journey », sorti chez Def Jam, sur lequel elle adopte un style musical plus urbain et plus hip hop. Patti LaBelle enchaîne l'année d'après avec « Classic moments », un album dans lequel elle reprend plusieurs grands standards.

En 2006, elle sort un album entièrement gospel, intitulé « The gospel according to Patti LaBelle », classé numéro un des charts gospel.

Patti LaBelle, toujours active à l'heure actuelle, vient de sortir les albums « Miss Patti's christmas » en 2007 et « Back to now » en 2008, qui sont ces derniers oeuvres studio en date.

Depuis 2009, elle est inscrite au Apollo Legends Hall of Fame.