Biographie Paul Hardcastle

Paul Hardcastle Né(e) le 11 décembre 1957 (58 ans)

Sa biographie

« 19 », un sacré tube

La carrière de Paul Hardcastle commence au début des années 1980 avec les groupes de dance music Direct Drive et First Light. Par la suite, il se lance dans une aventure solo et acquiert la sympathie du public avec son single « Rainforest » de 1984.

Ce premier succès l'amène à la réalisation du sacré titre de dance « 19 » en 1985. A la tête des charts britanniques pendant cinq semaines, le tube a fait un carton phénoménal dans de nombreux pays européens dans ses différentes versions, anglaise, française, allemande et autres.

Au total, il fut sacré numéro un des hit-parades de treize pays durant plusieurs semaines et fut écoulé à trois millions d'exemplaires à travers le monde.

Seulement, le tube a fait l'objet d'un litige juridique avec le musicien de rock progressif britannique Mike Oldfield pour une histoire de copie et de droit d'auteur.


Spécialiste des bandes sons télévisées

Après « 19 », Paul Hardcastle a connu d'autres succès au Royaume-Uni tels « Just for money » de 1985 et « Don't waste my time » de 1986 classé 8ème du UK Singles Chart. Le hit « The wizard » sorti en 1986 a également fait beaucoup de bruit et est devenu la bande son de l'émission télévisée Top of the Pops sur BBC Television.

Devenu un spécialiste des bandes sons pour les programmes télévisés, le musicien écrit pour le show de divertissement populaire Saturday Live sur Channel 4 de 1985 à 1987. Il a également composé le hit single « The voyager » utilisé dans l'émission Holiday de BBC one.

Plus tard, Paul Hardcastle peaufine son expérience en bandes sons télévisées et s'oriente de plus en plus sur des travaux de remix pour plusieurs artistes comme Five Star, Johnny Logan, Barry White et bien d'autres.


L'expérience Jazz d'un artiste engagé

Plus connu dans la dance music et le freestyle, Paul Hardcastle a également enregistré plusieurs albums de synth jazz. Cette expérience lui a permis de travailler régulièrement avec la chanteuse Helen Rogers et d'autres musiciens.

Citons les saxophonistes Gary Barnacle, Snake Davis, Tony Woods et Phil Todd. Ses albums sortis sous les noms The Jazzmasters ou Hardcastle sont devenus très récurrents sur les chaînes radio de smooth jazz des États-Unis.

Les morceaux les plus célèbres étant « Northern lights », « Desire », « Lost in Space », « Shine » et « Serene ».

Artiste engagé, il réalise en 1988 le concept album « No winners » focalisé sur les effets négatifs potentiels de la course aux armements de la Guerre Froide.

En 2008, il remporte le Billboard award en tant qu'artiste de smooth jazz de l'année.