Paul McCartney a mis le feu à la Défense Arena devant 40 000 fans survoltés

Sir Paul McCartney, 76 ans, a donné un concert d’anthologie, mercredi soir, à La Défense Arena. On vous dit tout !

paul McCartney © Taylor Hill / Getty Images

Hier soir, mercredi 28 novembre 2018, Paul McCartney a mis le feu la Paris Défense Arena (ex U Arena) (la plus grande salle d'Europe) dans le cadre de sa tournée internationale « Freshen Up Tour».

Un Concert unique

Pendant plus de 2h30, devant une salle quasi complète, Paul McCartney a enchainé quelques 36 morceaux, en mêlant habilement les titres de son dernier album, l’exceptionnel Egypt station avec des tubes impérissables des Beatles.

Dans une forme olympique, l'ex-Beatles démarre le show par le classique « Hard Day's Night », et enchaine avec les tubes des Beatles. Au son de "Let it be", "Michelle" ou encore "hey Jude", les portables remplacent les briquets et illuminent la salle totalement acquise à l’ex-Beatles ! 

La magie opère encore plus sur "Eleanor Rigby", chef d'oeuvre issu de l'album "Revolver" et sur "Something", entamé au ukulélé en hommage à George Harrisson et fini à la guitare sèche.

Il appelle le public à l'accompagner sur "Ob-La-Di, Ob-La-Da" et électrise à nouveau les 40.000 spectateurs, ensuite emportés par les hits "Back in the U.S.S.R.", et un "Live and Let Die" explosif et pyrotechnique. 

Je vous kiffe !

Il n'arrête pas, rigole avec le public, fait le pitre "Allez les mecs, allez les meufs" "Je vous kiffe !" Le concert se termine en beauté sur « The End », le fameux medley qui boucle Abbey Road.  A 76 ans, Paul McCartney a revisité 60 ans d'histoire de la pop music dont il a écrit parmi les plus belles pages avec les Beatles.

 

Paul McCartney - Les dernières actus