Paul McCartney : le jour où il a failli tout arrêter

Paul McCartney a évoqué la dépression qu’il a faite après la séparation des Beatles. Il songeait à arrêter la musique.

paul-mccartney © WENN.com

Paul McCartney a révélé que tout n’avait pas été rose pour lui après la séparation des Beatles. Si la dissolution du groupe a laissé des millions de fans dans le chagrin, pour le musicien de légende, ce fut une véritable dépression. «Je m’éloignais de mes amis de toujours, sans savoir si j’allais continuer à faire de la musique», a-t-il expliqué à la BBC.

Les abus

A partir de là, Paul McCartney s’est réfugié dans la boisson, comme il l’admet lui-même. « Je buvais. J’oubliais. C’était bien au début, puis tout d’un coup, je ne m’amusais plus du tout. Ça ne marchait pas. » Au lieu de se laisser sombrer, Paul McCartney a trouvé la force de remonter à la surface. « Je voulais repartir de zéro, et c’est ce qui m’a poussé à créer les Wings », a-t-il révélé.

Des débuts chaotiques mes salvateurs avec les Wings

C’est en effet le groupe qu’il a monté avec son épouse Linda qui l’a sauvé. « On était mauvais. Nous savions que Linda ne savait pas jouer, mais elle a appris, et avec le recul, je suis très heureux qu’on l’ait fait. J’aurais pu me contenter de former un super groupe, avec Eric Clapton, Jimmy Page et John Bonham, mais on a commencé dans les facs, puis on est passés aux petits salles, ce qui était plutôt drôle vu que je sortais des stades où je jouais avec les Beatles. » Sa seule rancœur ? Les critiques peu amènes des journalistes ! « Je me souviens encore des noms des mecs qui ont signé nos premières mauvaises critiques. Je détesterai toujours Charles Shaar Murray, du NME ! », s’est-il amusé. 

©Cover Media

Paul McCartney - Les dernières actus