Peter Frampton

Peter Kenneth Frampton Né(e) le 22 avril 1950 (66 ans)

Sa biographie

Les années 60

Fils de Owen Frampton, un professeur d'art de Bromley Technical School, Peter Frampton découvre très tôt l'univers de la musique. En 1960, il entame sa carrière musicale en tant que guitariste et intègre un groupe nommé The Little Ravens, aux côtés de David Bowie , les deux musiciens étant élèves dans la même école.

The Little Ravens ne dure pourtant qu'un court moment. Un an plus tard, à l'âge de 11 ans, Peter Frampton entre dans un autre collectif baptisé The Trubeats, puis dans une autre formation appelée The Preachers. Ce dernier, managé par Bill Wyman, parvient à faire reconnaître le jeune talent.

En 1966, les performances de Peter Frampton se confirment lorsqu'il fait son entrée dans le groupe The Herd. Le collectif de pop britannique arrive facilement à se faire une réputation dans son pays d'origine. Un succès qui contribuera largement à celui de Peter Frampton.

Vers la fin des années 60, le jeune guitariste et chanteur britannique quitte The Herd pour former le groupe Humble Pie avec Steve Marriott. Il y restera pendant quelques années et participera à l'enregistrement de cinq albums, dont un opus éponyme sorti en 1970.


En solo

En 1971, Peter Frampton décide de dévoiler ses inspirations au grand jour et quitte Humble Pie pour poursuivre une carrière en solo. À peine une année après cet envol, le musicien sort un premier album intitulé « Wind of Change ».

Produit par le label A&M Records et enregistré en collaboration avec Ringo Starr, Rick Wills, Mickey Gallagher et Mike Kellie, l'opus est accueilli avec grand succès. Émerveillé par les acclamations, Peter Frampton décide de continuer l'aventure et produit plusieurs albums au cours des années qui suivent.

Il sort « Frampton's camel » en 1973, « Somethin's happening » en 1974 et « Frampton » en 1975. Sa musique, un mélange de rock'n'roll et de pop britannique, gagne tout de suite le coeur du public et résonne désormais sur les ondes internationales et particulièrement sur celles de l'Outre-Atlantique.

En 1976, Peter Frampton sort son premier album live baptisé « Frampton comes alive ». Composé de quelques titres dont « Show me the way » et « Baby, I love your way », l'opus domine immédiatement les charts internationaux.

Il parvient même à rester dans le classement Billboard's Top 40 des albums pendant plus de 55 semaines. L'on enregistre également une vente record de plus de 16 millions d'exemplaires dans le monde. Un vrai triomphe.


Jusqu'à aujourd'hui

Au cours des années 70, Peter Frampton commence à s'aventurer dans l'univers du cinéma. Il participe entre autres à « Son of Dracula » en 1974, à « Sgt. Pepper's lonely hearts Club band » aux côtés de Bee Gees en 1978 et à « Almost famous » en 2000.

Sa carrière en tant qu'acteur reste néanmoins moins glorieuse que celle qu'il vit en tant que musicien. Après le succès de « Frampton comes alive », Peter Frampton sort un nouvel opus intitulé « I'm in you » en 1977.

Plusieurs albums font également leur apparition au cours des années 80 dont « Breaking all the rules » en 1981, « The art of control » en 1982, « Premonition » en 1986 ou encore « When all the pieces fit » en 1989.

Au cours de ces années, les tendances new wave et punk commencent pourtant à gagner du terrain et les titres de Peter Frampton s'éloignent peu à peu des charts. Loin d'être découragé, l'artiste originaire du Royaume-Uni continue toutefois à sortir plusieurs opus et à participer à de nombreuses tournées internationales.

Il sort entre autres un album éponyme en 1994, suivi par quelques opus dont « Frampton comes alive II » en 1995, « Now » en 2003 ou encore « 2004 summer tour » l'année d'après.

Son dernier album « Fingerprints » fait sa sortie en 2006.