Biographie Pierre Vassiliu

Pierre Vassiliu Né(e) le 23 octobre 1937 (79 ans)

Sa biographie

Réduire l'importance musicale de Pierre Vassiliu au tube qui lui colle encore aujourd'hui aux basques : "Qui c'est celui là" serait fAIRe peu de cas d'un artiste atypique, aux multiples talents dont celui, et pas des moindres, de savoir "se la couler douce" ! C'est tout d'abord vers les chevaux que se porte l'intérêt du jeune Pierre. En parallèle, il s'entraîne à la guitare. Le jazz exerce sur lui une réelle attirance, tout comme des auteurs comme Brassens. Peu à peu il se met à composer et passe à "l'Ecluse", là même où Barbara a fait ses premières armes.

Son premier 45 tours est un coup de maître : "Armand" remporte un grand succès en 1962. Il lui permet, rien de moins, de fAIRe la première partie des Beatles à l'Olympia ! La France, alors en pleine crise en raison de la guerre d'Algérie, supporte mal son brûlot "La femme du sergent", mais se console en fredonnant les AIRs de "Charlotte" et "Ivanohé". Pierre Vassiliu n'a pas peur des mots ni du sens de la formule. Le cinéma fait appel à ses talents, à commencer par Claude Lelouch. Il restera fidèle au genre de longues années. On trouve un autre lien, un peu plus éloigné, avec le 7ème art puisqu'il compose pour Marlene Dietrich. Son premier album date de 1969 "Amour amitié".

1972, second album "Attends" suivi l'année suivante par le fameux tube adapté d'un titre très politique de Chico Buarque. La curiosité sans limite de ce "touche à tous les styles" le conduit dans de nombreux pays du monde. Presque en dilettante, il sort des albums qui ne rencontrent que peu de retentissements. Puis l'Afrique, où il parti pour une simple tournée, marque un grand tournant dans sa vie. Il finit par s'installer au Sénégal qui devient sa patrie d'adoption. La vie s'écoule loin des fureurs du showbiz, univers de requin qui décidément ne correspond pas du tout au monde de Vassiliu. Retour toutefois dans notre beau pays en 1986 avec "Toucouleur". L'album étonne le public qui accueille ce titre avec ferveur.

Autre album en 1987 "L'amour qui passe". L'année suivante, il fait se tordre de rire ses admirateurs lors de ses tournées avec la reprise d'un hit des fifties : "Les grillons". Plusieurs albums suivront, reflets de l'influence de ses voyages et du métissage musical. 1998, pour un temps, Vassiliu devient chanteur engagé en sortant "Parler aux anges". Tendrement désespéré par l'apathie ambiante, le chanteur poète reprend la route pour semer ses rimes à qui veut bien l'entendre.

Son activité artistique a réjoui les fans avec l'album "L'hommage délicieux à Boby Lapointe" paru en 2002 suivi en 2003 par un CD enregistré avec des griots sénégalais.

Loin des médias, Vassiliu n'en possède pas moins un public fidèle et attentif, prêt à venir l'applaudir à chacune de ses rares apparitions sur scène.