Positive Force

Positive Force Né(e) le 30 novembre 1978 (37 ans)

Sa biographie

L'aventure commence avec Nate Edmonds

Nate Edmonds était l'organiste du groupe Curtis Knight & The Squires avec Jimi Hendrix dans les années 1960.

Vers la fin des années 1970, alors qu'il était à la fois pianiste, organiste, auteur-compositeur, arrangeur et producteur au sein de Sugarhill Records, Nate Edmonds fait la connaissance de Albert Williams, Brenda Reynolds, Vickie Drayton et leurs compagnons de Positive Force.

Découvrant leurs talents, Nate Edmonds les introduit à la patronne du label Sugarhill, Sylvia Robinson et leur permet par la même occasion de signer un contrat discographique. Le producteur, devenu leur mentor, se charge ainsi de la production de leur premier single « We got the funk » qu'il co-écrit avec Brenda Reynolds et Albert Williams.

Dans les bacs en 1979, le single reste loin des feux des projecteurs aux États-Unis mais devient un tube des clubs au Royaume-Uni. Contre toute attente, « We got the funk » a même passé une semaine dans le Top 20 du hit-parade britannique en 1979.


Stars britanniques

Leur album éponyme « Positive force » signé sur le label Sugarhill et produit par Nate Edmonds est réalisé en 1980 avec le single au titre « Especially for you ». L'opus contient également des titres moins connus comme « Today it snowed » qui échappe au style funk du groupe.

Malgré la promotion de l'album que les musiciens ont essayé de faire, encore une fois, les ventes sont au plus bas aux États-Unis. Néanmoins, les Positive Force se réjouissent de l'accueil plus chaleureux du public britannique.

D'ailleurs le groupe a pu apparaître dans le spectacle télévisé Top Of The Pops du Royaume-Uni où les musiciens goûtent un moment au parfum de la célébrité.

L'année d'après, leur fameuse Chanson « We got the funk » réapparaît une seconde fois au UK Top 75 quand elle a été reprise dans le medley de Cali bre Cuts. Ce classement restera la dernière victoire des Positive Force aux charts britanniques.


Positive Force ou Positive Express

Deux ans après la sortie de leur premier album, les Positive Force changent de nom. Ils refont surface sous le pseudonyme Positive Express avec leur second album au titre bien adapté « Changing times » dans les bacs en 1982.

Dans l'espoir d'impressionner le public, le groupe collabore avec Victory et Sugarhill Records pour la réalisation de l'album. Les musiciens ont alors misé sur des singles comme « Welcome to the party » qui malheureusement ne produisent aucun effet majeur.

Malgré leurs efforts, les ex-Positive Force n'arrivent à imposer aucune autre pièce dans les charts comme au temps de « We got the funk », ni au Royaume-Uni, ni aux États-Unis, ni dans d'autres parties du monde.

Constatant leur terrible insuccès, les membres du groupe décident aussitôt de se séparer laissant derrière eux des pièces performantes comme « Rappers Delight ».