Quincy Jones : 5 anecdotes sur cet artiste de génie

Quincy Jones est un musicien de jazz devenu aussi arrangeur et producteur. Voici cinq faits méconnus sur lui à découvrir.

quincy-jones © Guillermo Proano/WENN.com
Il connaît Ray Charles depuis son adolescence

Quincy Jones, dès son enfance, apprend le piano et la trompette, changeant radicalement son destin. A 13 ans, il rencontre un autre jeune musicien, Ray Charles. Ensemble, ils se produisent en duo dans des clubs de jazz de Seattle. Après des études de musique à Boston, Quincy Jones va gagner sa vie comme arrangeur pour de grands musiciens dont son meilleur ami Ray Charles.

Quincy Jones a fait ses études à Paris

Pour parfaire sa formation, Quincy Jones (24 ans) quitte les États-Unis en 1957 pour se rendre à Paris afin de suivre les cours de Nadia Boulanger, pianiste, chef d'orchestre, compositrice et professeur. Cette dernière est réputée pour son ouverture d'esprit et ses méthodes modernes. Quincy Jones considère dans son autobiographie (2003, Robert Laffont) que Nadia Boulanger est la personne qui lui a le plus appris de choses sur le plan musical durant sa carrière.

Quincy Jones a travaillé pour Eddie Barclay

Pour financer ses études parisiennes, Quincy Jones travaille en tant qu'arrangeur pour le label d'Eddie Barclay. À cette occasion il enregistre des albums de Charles Aznavour, Jacques Brel ou encore Henri Salvador. Il devient ami avec des artistes français tels qu'Eddy Mitchell ou Johnny Hallyday.

Quincy Jones est un miraculé

Quincy Jones est victime en 1974 d'une rupture d'anévrisme grave, touchant la principale artère irriguant le cerveau. Il subit alors deux opérations où ses chances de survie sont presque nulles, l'artiste évoque lui-même dans son autobiographie, la probabilité d'une chance sur mille. Le miracle a lieu puisque Quincy Jones s'en remet totalement et reprend le travail de façon très soutenue 6 mois plus tard.

Quincy Jones a participé à de nombreux films

Quincy Jones, à partir de 1964, écrit des musiques pour des films et séries TV. Il travaille sur « Le prêteur sur gages » (1968) de Sidney Lumet, mais aussi sur « L'homme de fer » (1967) ou « The Bill Cosby Show » (1969). En 1978 il est le directeur musical du film « The Wiz » de Sidney Lumet avec Michael Jackson. D’ailleurs, les deux hommes se croiseront à nouveau dans leur carrière, puisque Quincy Jones produira trois des albums mythiques de Michael Jackson. Un travail qui bien des années après l’opposera aux héritiers du roi de la pop. Enfin en 1985, il est coproducteur avec Steven Spielberg du film de ce dernier, « La couleur pourpre ». Il vaudra un Oscar à Quincy Jones pour la chanson « Miss Celies' Blues ». En tout, il a participé à plus de 40 films dans sa carrière.

Quincy Jones - Les dernières actus