Biographie R B Greaves

Ronald Bertram Aloysius Greaves III Né(e) le 28 novembre 1944 (72 ans)

Sa biographie

L'Américain des Caraïbes et de Grande-Bretagne

Neveu du chanteur et auteur-compositeur américain Sam Cooke , le jeune R.B. Greaves grandit dans une réserve indienne aux Etats-Unis. En 1963, sa famille immigre en Angleterre où le jeune musicien commence à construire sa carrière artistique.

Il tente alors une aventure musicale avec le groupe The TNTs au sein duquel il joue sous le nom de Sonny Childe. Cette tentative lui vaudra une certaine popularité aux Caraïbes et en Grande-Bretagne.

Par la suite, il lance sa carrière solo et enregistre sous le nom de R.B. Greaves son premier single « Take a letter Maria » qui fut déjà interprété par Tom Jones et Stevie Wonder .


« Take a letter Maria », le single de 1969

Ecrit par R.B. Greaves lui-même, le fameux single « Take a letter Maria » fut enregistré sous l'insistance de Ahmet Ertegün, patron de Atco/Atlantic Records en août 1969.

Les sessions d'enregistrement se sont déroulées au Muscle Shoals Sound Studio avec le batteur Roger Hawkins, le pianiste Barry Beckett, les guitaristes Eddie Hinton et Jimmy Johnson, le bassiste David Hood et le trompettiste Mel Lastie.

A la surprise du chanteur, le single fut un succès considérable. Frôlant le sommet du US Billboard Hot 100, il est resté dans ce classement pendant 15 semaines.

Il a vendu plus d'un million d'exemplaires en 1969 et fut récompensé d'un disque d'or par l'Association de l'Industrie discographique américaine RIAA en décembre de la même année. Un an plus tard, les ventes atteignent les 2,5 millions d'exemplaires.


Des reprises plus ou moins réussies et des nouveaux labels

Après le brillant « Take a letter Maria », R.B. Greaves lance sa version de « Always something there to remind me » co-écrit par les auteurs-compositeurs Burt Bacharach et Hal David. Figurant sur son LP éponyme « R.B. Greaves », le single entre dans le Top 30 de l'US Billboard Hot 100.

Le chanteur enchaîne en 1970 avec sa reprise du single « A whiter shade of pale » de Procol Harum , 82ème du classement.

Question label, dans les années 1970, R.B. Greaves quitte Atco pour signer avec Bareback Records avant de rejoindre Sunflower Records qui lui permet d'entrer dans les charts avec le single « Margie, who's watching the baby ».