Biographie Ringo Starr

Richard Starkey Né(e) le 7 juillet 1940 (76 ans)

Sa biographie

Les Beatles

Richard Starkey alias Ringo Starr voit le jour le 7 juillet 1940 à Liverpool (Royaume-Uni).

Alors âgé de 6 ans, une péritonite suivi d’un coma le conduit à être hospitalisé durant plusieurs mois. Sept ans plus tard, c’est, cette fois, une pleurésie qui le renvoie à l’hôpital.

Ses maladies le tiennent loin des bancs de l’école. C’est pour cela qu’à son adolescence le jeune homme est proche de l’analphabétisme. Pourtant, il sait déjà qu’il veut devenir batteur.

En 1957, il joue pour l’Eddie Clayton Skiffle Group avant de rejoindre en 1959, Rory Storm and the Hurricanes.

En 1962, il remplace Peter Best dans une formation appelée, Beatles. De la Beatles-mania aux nombreux tubes  (« Love me do », « Baby It' s you » ou encore « There' s a Place »), John Lennon , Paul McCartney, George Harrison et enfin Ringo Starr entrent dans la légende.

Pour la petite histoire, Ringo est un surnom qui vient des nombreuses bagues (« rings » en anglais) que portait le musicien.


Le solo


En 1970, les Beatles annoncent officiellement la fin du groupe. Ringo Starr se lance alors en solo. Naturellement, il signe l’album « Sentimental journey », un hommage à sa mère.

L’album suivant, « Beaucoup of blues » (1970) reçoit un très bon accueil du public et des critiques.

Ringo Starr livre le tube « It don’t come easy » avant de réitérer un an plus tard avec « Back off Boogaloo ». Toujours en 1971, l’artiste produit et joue dans le film « Born to boogie ». Il rejoint également le casting de « Blindman » avant de participer à « 200 motels » puis à « That’ll be the day ».

En 1973, les fans des Beatles sont comblés, les quatre membres participent à l’album du batteur intitulé « Ringo ».


La musique et le cinéma

Par la suite les choses se compliquent quelque peu. Son mode de vie, notamment son alcoolisme, lui pose des soucis. Ses disques suivants comme « Ringo’s rotogravure » (1976) ou encore « Ringo The 4th » (1977) sont des échecs.
 
En 1981, les critiquent qualifient son album « Stop and Smell the roses » de pire album de l’année.  
En 1989, libéré de son addiction à l’alcoolisme, Ringo Star rassemble des amis (Billy Preston ou encore Dr. John) et forme les All starr band. Toute la bande part alors en tournée.
 
Son opus « Time Takes Time » s’offre la prestigieuse participation deBrian Wilson , de Jeff Lynne ou encore de l’Electric Light Orchestra.

Le 21ème  siècle voit la succession de nombreux albums, « Ringorama » ( 2004), « Choose Love » (2005),  la compilation « Photograph » (2007) ou encore « Liverpool 8 » (2008) plus dernièrement.

Les dernières actus de Ringo Starr

Ses vidéos

Ses photos