Sacha Distel

Alexandre Distel Né(e) le 29 janvier 1933 (83 ans)

Sa biographie

Il n'est pas le fils de... mais le neveu de ... Ray Ventura, chef d'orchestre et compositeur, qui le fait débuter à 17 ans dans son orchestre après une solide formation de guitariste dispensée par Henri Salvador, également musicien de son oncle.
Fort de cette expérience, il est consacré meilleur guitariste amateur de jazz français en 1951 et devient l'accompagnateur de Juliette Gréco et l'éditeur musical de Georges Brassens.

Parallèlement, il joue avec Martial Solal et Lionel Hampton avec qui il enregistre l'album "French new sound" en 1955. Un an plus tard, il figure sur le disque de légende du Modern jazz quartet "Afternoon in Paris".

Destiné au jazz depuis avoir notamment entendu Dizzy Gillespie lors de son premier concert à Paris, Sacha Distel veut également s'imposer comme chanteur. Il se lance lors d'un récital à Alger en 1958 avec un titre d'Allan Lewis adaptée par Maurice Tézé, "Scoubidou ", qui connaît un succès aussi inattendu qu'immédiat.

Sacha Distel incarne désormais le french lover au sourire éclatant qui enchaîne les succès "Mon beau chapeau", "Oh quelle nuit" ou encore "La belle vie" qui est repris par Dionne Warwick, Tony Bennett et Franck Sinatra sous le titre "The good life".
Son charme séduit également la télévision où il anime entre 1962 et 1972 le "Sacha Show" qui propulse de nombreuses personnalités sur les devants de la scène.


Crooner


Dans les années 70, sa carrière marche au ralenti en France alors qu'en Grande Bretagne il connaît le succès avec "Raindrops keep fallin'on my head" qui devient "Toute la pluie tombe sur moi". Une réussite qui lui vaut d'animer des émissions outre-manche et de passer également beaucoup de temps aux Etats-Unis d'où il revient avec cette chanson adaptée du répertoire de Stevie Wonder "Le soleil de ma vie" qu'il interprète en duo avec son amie Brigitte Bardot.

Il donne alors des récitals, notamment à l'Olympia, au Casino de Paris et des concerts de jazz au Petit Journal MontparNasse et anime "La belle vie" à la télévision de 1984 à 1985.

En 1993, à l'occasion d'un disque et d'un spectacle à l'Olympia, il rend hommage à Ray Ventura, en reprenant son répertoire avec un orchestre baptisé Les collégiens et la participation d'Henri Salvador, Stéphane Grappelli et Michel Legrand. Sept ans plus tard, il se produit dans la comédie musicale "Chicago" à Londres avant de revenir avec un double CD, "En vers et contre vous" sur lequel il reprend notamment des classiques du music hall américain comme "What a wonderful world", "My funny Valentine" et "All the way" en duo avec Liza Minnelli.

En vacances sur le littoral varois, entre le Lavandou et Saint- Tropez, Sacha Distel décède le 22 juillet 2004 des suites d'une longue maladie.

D'abord guitariste, Sacha Distel a également su s'imposer comme chanteur et ainsi allier ses deux passions pour devenir l'un des crooners français les plus célèbres outre-atlantique.

Les dernières actus de Sacha Distel