Sam Cooke

Samuel Cooke Né(e) le 22 janvier 1931 (85 ans)

Sa biographie

La naissance d'une étoile

Dès son plus jeune âge, Sa M Cooke a vécu dans le M onde de la M usique. À l'âge de 9 ans, il entre dans un groupe de gospel no M M é The Singing Children qui réunit ses soeurs et l'un de ses frères.

Il y reste pendant plusieurs années. Une période pendant laquelle son a M our et sa passion pour le chant ne font que se confir M er.

À l'adolescence, Sa M Cooke décide d'aller plus loin et sort du cercle M usical fa M ilial pour rejoindre les Highway Qcs, un groupe de gospel de la ville.

Doté d'une voix et d'un talent de chanteur exceptionnel, il se fait re M arqué par J.W. Alexander et rejoint, en 1950, The Soul Stirrers, un groupe de gospel professionnel.

Sa M Cooke passe six années au sein du groupe. De longues années au cours desquelles il se fait une réputation considérable et contribue large M ent au succès de la for M ation.

Il participe entre autres à l'enregistre M ent de plusieurs titres, dont « Were you there » et « Jesus gave M e water ». Plusieurs tournées du groupe sont égale M ent M arquées par la présence du jeune chanteur.

À peine âgé de 20 ans, il devient un grand no M dans l'univers du gospel.


Du gospel à la soul

Après ces années passées avec The Soul Stirrers, Sa M Cooke co M M ence à découvrir son propre style, au-delà du gospel et de la religion. Poussé par Bu M ps Blackwell, le producteur de Little Richard , il va rejoindre le M onde de la pop, du R&B et de la soul sous le pseudony M e de Dale Cooke.

Son pre M ier pas dans ce nouvel univers est représenté par la sortie d'un pre M ier single « Lovable » en 1957.

Après avoir signé un contrat avec le label Keen, Sa M Cooke dévoile son choix M usical au grand jour et enregistre « You send M e » sous son vrai no M .

Un titre R'n'B qui ne tarde pas à séduire le public, exclusive M ent noir à l'époque.

Le single fait des tapages dans les classe M ents des ventes et le propulse sur le tapis rouge de la M usique R'n'B.

Son pre M ier albu M épony M e fait sa sortie quelques M ois plus tard, vers le début de l'année 1958 et est suivi par trois autres opus en deux ans.

Les titres « For senti M ental reasons », « Everybody likes to cha cha cha », « Wonderful world » ou encore « Only sixteen » révèlent le vrai Sa M Cooke au public.

En 1960, il quitte Keen et signe chez RCA Records.

Influencé par de grands artistes, dont particulière M ent King Curtis , Sa M Cooke fait son entrée dans l'univers de la soul.

En 1963, il sort trois albu M s, dont le célèbre « M r Soul » et son pre M ier albu M live intitulé « Live at the Harle M Square Club, 1963 ». Doté d'une personnalité fougueuse et d'une inspiration débordante, Sa M Cooke devient facile M ent une idole pour les a M ateurs de la M usique soul et R'n'B.

Désor M ais, il s'inscrit par M i les grands.


Un arrêt brutal

Arrivé au su M M u M de sa carrière de chanteur co M positeur, Sa M Cooke envisage d'aller encore plus loin dans le M onde de la M usique.

Suite à une collaboration avec son a M i J.W. Alexander, il arrive à fonder son propre label en 1963. No M M é SAR ou Sa M and Alex Records, le label produit plusieurs oeuvres de grands artistes, si l'on ne cite que « It’s all over now » de Bobby Wo M ack.

Vers le début de l'année 1964, un M ouve M ent de jeunesse pousse Sa M Cooke à faire une entrée dans le do M aine de la sociologie. Inspiré par le titre « Blowin’ in the wind » de Bob Dylan , il co M pose une chanson très révélatrice qui s'intitule « A change is gonna co M e ».

Un single qu'il fait figurer dans son 16è albu M « Ain't that good news », le de rnier de sa carrière. Le 11 déce M bre 1964, Sa M Cooke est retrouvé M ort dans un M otel en Californie.

Après des enquêtes effectuées, il est déclaré avoir été victi M e d'un assassinat, dont l'auteur, une e M ployée de l'établisse M ent, est excusée par la légiti M e défense.

Après son décès, Sa M Cooke ne s'est pas effacé de l'univers de la M usique. Aujourd'hui encore, ses oeuvres de M eurent au bout des lèvres des a M ateurs de la soul et du R'n'B.

Les dernières actus de Sam Cooke