Samantha Fox

Samantha Karen Fox Né(e) le 15 avril 1966 (50 ans)

Sa biographie

Issue d'une modeste famille londonienne, Samantha Fox doit très vite se prendre en charge. Elle s’inscrit à l’âge de 16 ans à un concours de seins nus pour lequel elle termine deuxième. Elle décroche ainsi un contrat pour être la pin-up du journal The Sun, ce qu’elle fait pendant trois ans. Cela lui permet également de poser pour le magazine Playboy quelques années plus tard.

En 1986, elle entame sa carrière de chanteuse avec le single « Touch me ». Ce titre est un véritable carton, notamment en France, malgré des paroles pour le moins légères. C’est sans doute ce qui fait son succès. Toujours est-il qu’elle récidive avec des chansons de la même veine, comme « Do ya do ya », « Nothing's gonna stop me now » ou encore « I only wanna be with you ». Elle collabore avec Stock, Aitken et Waterman.


Problèmes financiers

Son second album, « Samantha Fox », traverse également l’Atlantique.
Le hit majeur se nomme “Naughty Girls”. Face au succès, elle enchaîne avec un troisième opus, « I wanna have some fun ». On retient les tubes “I only wanna be with you” et surtout “I wanna have some fun”.

La gloire retombe avec le quatrième album, intitulé « Just one night », sorti en 1991. Elle décide de quitter sa maison de disque, Jive records, usant de sa popularité du moment pour faire monter les enchères.

Mais trop naïve, elle perd toute sa fortune, qui aurait été dérobée par son père. Un énorme procès commence, divisant la famille et ruinant la carrière de la pulpeuse anglaise.


Come-back

Malgré cela, Samantha Fox tente un come-back en 1995. Elle sort un single, « Go for the heart », qui la remet sur de bons rails. Elle attend deux ans pour proposer la chanson « Let me be free » puis le disque « 21st century Sam Fox », sans succès.

Elle persévère en 1998 avec le titre « Santa Maria », en collaboration avec DJ Milano. Elle retrouve une certaine popularité en Angleterre, avant de replonger dans un certain anonymat.

Pour son grand retour en 2004, Samantha Fox ne veut prendre aucun risque. Elle décide de remixer son tube majeur, « Touch me » avec le musicien Günther. Elle s’assure un succès immédiat, et assène un nouveau disque, « Angel with an attitude » l’année suivante. Mais ce dernier est un fiasco.

Désormais, elle collabore avec de nombreux DJ, notamment Solar City qui retravaille le tube « Naughty girls » et Santiago Cortes, lequel propose une énième version de « Touch me ». En 2009, elle crée son propre label, Fox records.

Ses photos