Biographie Sandra

Sandra Ann Lauer Né(e) le 18 mai 1962 (54 ans)

Sa biographie

« Maria Magdalena », le succès foudroyant

Elle se lance dans la voie du spectacle à 12 ans en participant à un concours de chant radiophonique. Elle chantait alors une pièce en souvenir de son chien Andy.

A 16 ans, elle intègre un groupe de musique disco allemand de langue anglaise nommé Arabesque. Le compositeur roumain naturalisé allemand Michael Cretu était alors le claviériste du groupe  souvent en déplacement en Asie.

Justement il abordera Sandra lors d'une tournée au Japon où leur idylle commence.

De 1978 à 1984 Sandra participe à la réalisation des albums studio éponymes, des albums live et des compilations de Arabesque. Après la séparation du groupe en 1984, elle entame une carrière solo.

Michael Cretu devient son mentor et la prend en main mais les débuts de Sandra en solo s'annoncent difficiles.

A noël de cette année, Michael Cretu compose une Chanson qu'il fera interpréter par sa protégée. Ce fut « Maria Magdalena ».

L'été 1985, la jeune femme devient une star internationale. Sa voix envoûtante dans le tube « Maria Magdalena » l'a catapultée au sommet de l'Olympe du disco music.

Elle a dépassé Whitney Houston, Madonna et les grandes stars de l'époque. D'autre part, le succès de « Maria Magdalena » a duré plus d'un été.

Le tube a été couronné de palmarès dans 21 pays. Il a même été vendu plus d'exemplaires en Suède que les pièces des Beatles et de Abba et est devenu une icône d'une nouvelle ère de la musique pop.

La même année, son premier album « The long play » est dans les bacs.


La gloire

Fière de sa popularité et toujours soutenue par son amoureux Michael Cretu, Sandra enchaîne avec une série d'albums de 1986 à 1988. Citons « Mirrors », « Ten on one », « Into a secret land » et « Everlasting love » sorti uniquement aux États-Unis et au Royaume-Uni.

Sa carrière est au beau fixe. Dans les hit-parades, elle cartonne avec ses singles « Hi ! Hi ! Hi ! », « Secret land » et bien d'autres.

Désormais les posters de la Sandra souriante s'affichent et couvrent les murs des chambres de millions d'adolescents européens et américains. Dans ses tournées, qu'elle soit à Tokyo ou à Moscou, elle remplit toujours les salles de spectacles.

Au fil des années, elle sera couronnée d'or en remportant cinq Golden Otto awards. Le grand événement de janvier 1988 est son mariage avec Michael Cretu.

A partir de 1990, elle participe activement au projet musical de son mari, Enigma, en prêtant sa voix dans certains titres. Dès le départ en 1990, le couple se réjouit avec les autres membres de leur groupe, du succès international de leur tube « Sadness ».

Leur single, fusionnant le chant grégorien et la pop music est classé numéro un dans plusieurs pays, en France et au Japon comme aux États-Unis. Partout, le succès commercial est indéniable.

Par la suite Sandra gardera les sonorités de Enigma pour la réalisation de son septième album « Close to seven » de 1992.

Cette année là, elle se retrouve encore au sommet des classements avec ses singles « Don't be aggressive » et « I need love ».


Maman chanteuse

En juillet 1995, elle réalise enfin son rêve de toujours, celui d'être mère. Ses jumeaux Nikita Cretu et Sebastian Cretu naissent dans un hôpital de Munich.

A partir de là, elle décide de se consacrer beaucoup plus à sa vie privée et de faire un petit break dans sa carrière solo. Le break durera 4 à 5 ans puisqu'elle ne reviendra sur scène qu'en 1999 avec son album « My favourites ».

En 2002, son album « Wheel of time » se retrouve dans les Top 10 en Europe. Ses fans du Vieux continent lui sont restés fidèles.

Elle continuera à les faire rêver avec les autres réalisations de 2003 et 2006. La chanteuse les surprendra encore en 2006 avec son duo avec DJ Bobo pour le single « Secret of love ».

Octobre 2007 est fatidique, Sandra et Michael Cretu divorcent. La star reconstruit alors sa carrière sur de nouvelles bases et recherche un autre producteur.

Leur premier projet commun s'appelle « The art of love », un album qui lui assure encore plus de célébrité en Allemagne et dans les pays germanophones.

Mais ce n'est pas tout, la grande dame blonde poursuivra en 2009 avec « Back to life », fruit de sa collaboration avec différentes équipes de production et plusieurs artistes.