Severine

Josiane Grizeau Né(e) le 10 octobre 1948 (67 ans)

Sa biographie

Star du Grand Prix Eurovision de la Chanson de 1971

Fille d'une employée de banque et d'un ingénieur français, Josiane Grizeau se donne à la musique dès son enfance. A l'âge de 14 ans, elle intègre un groupe appelé Les Murators. En 1967, elle signe un contrat discographique et enregistre son premier EP sous le nom de Céline.

Charmé par sa musique, l'artiste Jean Nohain va l'emmener en tournée dans toute la France. Plus tard, elle prendra pour nom de scène Séverine et sortira en 1969 un autre EP.

Séverine va alors commencer à faire parler d'elle avec le single « Le passager de la pluie » dont les échos retentissent jusqu'au Japon. En 1971, elle participe au Grand Prix Eurovision de la Chanson à Monaco où elle remporte le premier prix avec sa fameuse Chanson « Un banc, un arbre, une rue ».

Le tube, traduit dans plusieurs langues, rencontre un énorme succès mondial. La chanteuse va alors consolider sa célébrité à travers de nombreuses émissions télévisées et différents spectacles dans de plusieurs pays européens, au Japon et en Amérique Latine.

Dans son pays natal, elle apparaît avec des artistes de renom tels que Joe Dassin, Michel Sardou, Sacha Distel, Alain Barrière et Enrico Macias, dans leurs tournées.

Considérée comme l'une des meilleures chanteuses de l'Hexagone, elle représente la France au Festival de la Chanson Viña del Mar du Chili en février 1972 avec la Chanson « Là où l'amour s'en va » signée Michel Jourdan.


La Française d'Allemagne

Toujours en 1972, Séverine se produit à l'Olympia de Paris comme toutes les grandes stars françaises de l'époque. A un certain moment, la vedette décide de quitter la scène musicale française.

Se concentrant presque exclusivement sur sa carrière en Allemagne, elle y rencontre le plus de succès. Séverine sera régulièrement invitée dans de nombreuses émissions radio et télé allemandes comme « Hitparade », « Starparade » et « Disco ».

Bientôt l'artiste impressionne le public allemand avec ses singles « Ja, der Eiffelturm » et « Olala l'amour » ou « Der Duft von Paris » ainsi que « Monsieur le Général ».

Séverine va alors apparaître comme l'une des interprètes les plus talentueuses et les plus expressives de l'Allemagne et de l'Europe. En septembre 1973, elle est au Concours Eurovision de la Chanson à Berlin où elle arrive à la sixième place avec « Jetzt geht die Party richtig los ».

Ses fans commencent à se former dans toute l'Allemagne et elle apparaît de plus en plus souvent dans des émissions télévisées très populaires comme « Ein Kessel Buntes ». Elle se produit également dans les différents stades du pays.

1974 voit le succès de la Chanson « Was wird aus einer verlorenen Liebe » qui fait la une des stations radio allemandes. Pour aller à la rencontre de son public, Séverine entame une grande tournée en passant dans 46 villes de l'Allemagne de l'ouest.


Retour au bercail

En 1975, Séverine présente « Dreh dich im kreisel der zeit » au Grand Prix Eurovision d'Allemagne. La même année, elle donne naissance à son fils Anthony. Les succès de la chanteuse seront alors plus modérés jusqu'au début des années 1980.

Ce sera en 1981 qu'elle va amorcer un retour en force. Jack White la ramène en studio pour enregistrer la version allemande du hit « Seven tears ». Son single « Sieben Tränen » figure alors dans les palmarès des ventes et se révèle être un éternel favori des auditeurs à la radio et dans les hit-parades.

Après l'album au titre un peu nostalgique « Sie kam aus Frankreich », la chanteuse va continuer à sortir des disques en allemand jusque dans les années 1990. Plus tard, elle entamera une reconquête de son public français et revenir dans son pays natal.

Elle retourne en studio et sort le CD en français « Séverine » en 1999. L'année d'après, on la voit dans un grand concert à la Cigale. En 2002, un autre album plus français encore intitulé « Retour à Paris » est dans les bacs.

Elle va alors poursuivre sa carrière sur la scène allemande tout en travaillant en France. Elle  enseigne ainsi dans une école de musique à Paris et se produit un peu plus sur la scène musicale française.

En 2007, on la voit dans une émission spéciale de l'animateur, producteur et écrivain français Pascal Sevran sur l'Eurovision.