Biographie Shalamar

Shalamar Né(e) le 30 novembre 1976 (40 ans)

Sa biographie

La première formation et le succès de « The second time around »

Au début, Shalamar est constitué de Jeffrey Daniel, Howard Hewett et Jody Watley.

Jeffrey Daniel est né le 24 Août 1955, à Los Angeles, Etats-Unis. A la fois, chanteur, musicien, danseur et chorégraphe, il est l'un des initiateurs du moonwalk dans l'émission télévisée Soul Train et Michael Jackson était l'un de ses grands fans.

Howard Hewett, lui est né le 1er octobre 1955 dans l'Ohio, et y a grandi avant de venir vivre à Los Angeles. Il y fera la rencontre d'une danseuse de Soul Train qui le met en contact avec les futurs membres de Shalamar.

Jody Watley quant à elle, est née le 30 janvier 1959 à Chicago. Influencée par la légendaire Diana Ross , elle fait ses débuts dans l'émission Soul Train à l'âge de 14 ans.

Soul Train constitue alors leur point de rencontre et les trois futurs membres du groupe vont bientôt former Shalamar.

Le premier hit du groupe inclus dans leur premier album « Uptown festival » date de 1977 où Dick Griffey rassemble Jeffrey Daniel, Jody Watley et Howard Hewett autour de son projet musical.

En 1979, ils travaillent avec le producteur Leon Sylvers III et signe avec Solar records. Leur single « The second time around » de l'album en or « Big fun » est tout de suite un gros succès avec un million d'exemplaires vendus aux Etats-Unis et les meilleures places aux US R'n'B et US Pop charts.


« Friends » à l'origine du moonwalk et du body-popping

Au Royaume-Uni, le groupe cartonne au début des années 1980 avec des hits tels que « A night to remember » et « I can make you feel good ».

Leur album intitulé « Friends » a même battu les records de vente au pays de la reine Elisabeth. Leur vente a augmenté de façon spectaculaire suite à une démonstration de danse de Jeffrey Daniel dans le programme musical de la chaîne télévisée BBC Top of the Pops.

C'était la première fois que le moonwalk apparaissait à la télévision. Depuis, Shalamar est devenu un trio de danse de référence. Michael Jackson a même fait appel à Jeffrey Daniel pour l'aider à élaborer la chorégraphie de « Bad » et « Smooth criminal ».

A partir de là, les membres du groupe sont considérés comme des icônes de la mode et des tendances chorégraphiques des années 1970 et 1980. Ils ont même contribué à introduire le body-popping au Royaume-Uni.

Seulement, Jody Watley et Jeffrey Daniel décident de quitter le groupe après la réalisation de leur album « The Look » au printemps 1983. Désormais Delisa Davis et Micki Free deviennent membres de Shalamar.


Un hit, un grammy et les dernières réalisations

En 1984, ils arrivent au US Top 20 avec le hit « Dancing in the sheets », figurant sur la bande son du film Footloose.

Ils remportent également un grammy grâce à leur Chanson « Don't get stopped in Beverly Hills » en 1986. Mais cette année là, Howard Hewett se résout à poursuivre une carrière solo et se fait remplacer par Sydney Justin.

Le groupe s'évanouit alors dans une obscurité temporaire avant de passer à l'enregistrement de l'album « Circumstantial evidence » en 1987 qui, malheureusement est un échec total.

Les nouveaux membres du groupe ont essayé d'enchaîner avec une dernière tentative en 1990 en réalisant l'album « Wake up » avant de s'éclipser de la scène musicale en 1991.

Shalamar réapparaît en 2005 avec Howard Hewett, Jeffrey Daniel et la chanteuse Carolyn Griffey, fille de Dick Griffey.

Le trio figure sur l'émission télévisée anglaise « Hit me, baby, one more time ». Ils arrivent en finale au mois de mai de la même année avec leur plus grand hit « The second time around » mais se font vaincre par Shakin' Stevens interprète de « This ole house ».