Shannon

Brenda Shannon Greene Né(e) le 2 mai 1958 (58 ans)

Sa biographie

Ses débuts

Incontournable de la scène musicale américaine, Brenda Shannon Greene est née le 2 mai 1958 à Washington D.C. Elle grandit à Brooklyn, fréquente le York College et intègre le New York Jazz Ensemble, en tant que chanteuse.

Commence alors pour elle les séries de tournées et de concerts. Shannon fera ensuite la rencontre du batteur de neo-bop Lenny White et chantera au sein de son groupe amateur.

Très vite, elle est remarquée par Quintin Hicks, un employé chez Emergency Records et membre de l'équipe de productions de Mark Liggett et Chris Barbosa. Elle auditionne aussitôt pour ces derniers, qui étaient à la recherche d'un chanteur pour interpréter « Fire and ice », qu'ils ont composé en 1982.

Retenue, Shannon signe un contrat chez Emergency et se prépare à enregistrer. Elle prend ensuite l'initiative de redéfinir et de modifier « Fire and ice », pour donner naissance en juillet 1983 à « Let the music play ».

Le single connaît très vite un succès phénoménal, se plaçant dans le Top Ten du Billboard Hot 100 et en tête du classement Hot Dance Club Play pendant plus d'un mois. Oeuvre d'anthologie, ce morceau est la première Chanson latine freestyle de toute l'histoire de l'electro-funk, du hi-NRG et de la dance.

La Chanson fait le tour du monde et se vend très vite à plus d'un million d'exemplaires.


La consécration

Forte du succès de sa première Chanson , Shannon enregistre et sort en 1984 chez Atlantic Records son premier album, intitulé « Let the music play ».

Dans ce premier opus figure plusieurs autres hits à succès, comme « My heart's divided », « Sweet somebody » et « Give me tonight » qui se place également en tête des charts U.S.

Au total, ce premier album de Shannon se vendra à plus de huit millions de copies à travers le monde. Le disque sera aussi certifié disque d'or par le RIAA. Il lui vaudra entre autres un Dianah Washington Award, un Gold Ampex Reel Award, un Hall of Fame Award ainsi qu'une nomination au Grammy Awards.

Dès l'année suivante, elle sort son deuxième album « Do you wanna get away », dont le single phare du même nom se classe en bonne position dans le Billboard Hot 100. Parmi les autres hits de l'album, on cite « Stronger together », « Stop the noise » et la reprise de « Urgent ».

Désormais incontournable de la scène musicale des années 80, Shannon enchaîne les concerts et les tournées, s'ouvrant ainsi à un public encore plus large.

Elle sort un troisième opus en 1986, qu'elle intitule « Love goes all the way » et qui ne connaîtra pas le même succès que ses précédents chefs d'oeuvres.


Ces vingt dernières années

Après avoir enregistré le single « Criminal » pour le film « Fatal beauty », Shannon met un terme en 1987 à son contrat passé avec Atlantic Records. Plus tard, elle part en tournée un peu partout dans le monde et récolte presque toujours un grand succès à chaque concert.

Durant les années 90, son succès va crescendo lorsqu'elle est récompensée au American Academy of Dramatic Arts et mise sous les feux des projecteurs du One Hit Wonders de VH1.

Shannon retrouve les devants de la scène musicale américaine en 1998, grâce à sa collaboration avec Les Rythmes Digitales sur le hit « Take a little time ».

L'année 2000 marque véritablement son grand retour dans les bacs, avec un quatrième album studio intitulé « The best is yet to come », suivi d'un un best of en 2004.

Toujours active à l'heure actuelle, elle a sorti son dernier album en 2007, intitulé « A beauty returns ».