Sister Sledge : leurs plus grands tubes

Elles ont fait vibrer les dancefloors du monde entier avec leur musique survitaminée : retour sur les meilleures chansons des Sister Sledge.

Sister Sledge © CREASHORE
« He's The Greatest Dancer » (1979)

Sister Sledge explose en 1979, lors de la rencontre avec Nile Rodgers. Ce dernier, accompagné de Bernard Edwards (les compères deviendront des figures majeures de la folie disco avec leur groupe Chic), leur compose l’album « We Are Family ». « He's The Greatest Dancer » en est le premier single, sorti le 3 février 1979. La chanson se classe numéro 1 du top album soul américain en mars 1979, puis numéro 9 du top 100 en mai. Le tube aurait sûrement pu continuer à grimper dans les charts mais le second morceau éponyme de l’opus « We Are Family », sorti en avril, le supplante immédiatement.
« We Are Family » (1979)

Sister Sledge sort donc son deuxième single « We Are Family » en avril 1979. Le succès est immédiat et phénoménal. La chanson se classe numéro 1 du top album soul US et numéro 2 du Top 100 derrière « Hot Stuff » de Donna Summer. Le tube devient même l’hymne de l’équipe de baseball de Pittsburgh, The Pirates. En 2017, le morceau a été sélectionné par la Librairie du Congrès américain pour intégrer le Fonds de conservation du patrimoine musical national.

« All American Girls » (1981)

Sister Sledge dévoile son cinquième album studio le 2 février 1981. À la différence de leurs opus précédents, les sœurs sont toutes coproductrices avec, en guise d’auteurs Kathy Sledge et Joni Sledge, disparue le 10 mars 2010; une disparition dont Nile Rodgers ne se remettra pas. « All American Girls » est le premier single issu du disque. Dans les bacs en janvier 1981, il se classe numéro 3 dans les charts R&B/Soul aux États-Unis, en mars 1981.
« My Guy » (1982)

Sister Sledge réédite l’exploit un an plus tard avec la sortie du disque « The Sisters » (1982), qui propose la reprise de « My Guy », un morceau initialement chanté par Mary Wells en 1964. Le CD, qui va effectuer un beau parcours dans les charts, est suivi de l’opus « Bet Cha Say That To All The Girls » en 1983, qui rencontre un succès équivalent.
« Frankie » (1985)

Sister Sledge sort « Frankie », produit par Nile Rodgers, extrait de l’album « When The Boys Meet The Girls » en 1985, qui rencontre un franc succès. La chanson a été écrite par Denise Rich – sous le pseudonyme Joy Denny – en se réveillant d’un rêve lors d’un trajet d’avion des États-Unis à la Suisse. Il se dit que le morceau aurait été écrit à propos de Franck Sinatra, sans que cela n’ait été officiellement confirmé.

Sister Sledge - Les dernières actus