Sniff And The Tears

Sniff And The Tears Né(e) le 30 novembre 1976 (39 ans)

Sa biographie

Driver's seat

L'aventure des Sniff 'n' the Tears débute en 1977 après la rencontre du chanteur et guitariste Paul Roberts et du batteur et percussionniste Luigi Salvoni. Découvrant une passion dans la même musique, les deux artistes décident de former un groupe.

Ils seront accompagnés de Mick Dyche et de Loz Netto à la guitare, d'Alan Fealdman au clavier et de Chris Birkin à la basse. Dès sa première année de formation, le groupe enregistre un album baptisé « Fickle heart ».

Produit par Luigi Salvoni, l'opus demeure dans le silence pendant une certaine période. C'est seulement en 1978, après qu'il ait été repris par le label Chiswick Records que l'album commence à faire du bruit. Le titre « Driver's seat », muni de sons rock très originaux et de paroles recherchées, séduit tout de suite le public et parvient à faire bénéficier le groupe d'une réputation considérable.

Il parcourt les charts internationaux et parvient même à faire une entrée dans le Billboard Hot 100 américain. Un succès qui ne tarde pas à propulser les Sniff 'n' the Tears sur le de vant des projecteurs.

Les autres tubes de l'album, si l'on ne cite que « New lines on love », « The thrill of it all », « This side of the blue horizon » ou encore « Carve your name on my door », n'étant pourtant que d'un intérêt moindre.


Le démembrement

Après cette première sortie à succès, le groupe Sniff 'n' the Tears se retrouve abandonné par trois de ses membres, le bassiste Chris Birkin, le batteur Luigi Salvoni et le claviériste Alan Fealdman. Le bassiste Nick South, les claviéristes Mike Taylor et Keith Miller et le batteur Paul Robinson prennent alors le relais, sans pour autant devenir membres permanents du groupe.

En 1980, le de uxième album fait son apparition. Intitulé « The game's up » et toujours produit par la maison de disque Chiswick Records, l'opus passe presque inaperçu. Peu de temps après cet échec, les deux guitaristes, Loz Netto et Mick Dyche, décident également de quitter la formation.

Paul Roberts fait alors appel à Jamie Lane à la batterie et à Les Davidson à la guitare en tant que membres permanents.

Les Sniff 'n' the Tears, désormais composés de cinq musiciens, sortent leur troisième album « Love/Action » en 1981. Une sortie qui sera suivie par un quatrième album intitulé « Ride blue Divide » en 1982.

Ces deux opus ne parviennent pourtant pas à faire revenir le succès de « Driver's seat ». Au contraire, ils ne suscitent aucun intérêt chez le public. En 1983, de plus en plus loin du tapis rouge musical, le groupe se fait abandonner par le label Chiswick Records.

Les Sniff 'n' the Tears se séparent dans la même année.


De retour sur scène

Pendant presque dix années, les membres du groupe poursuivent chacun des carrières en solo. Particulièrement pour le chanteur guitariste Paul Roberts. Il parvient effectivement à sortir deux albums « City without walls » en 1985 et « Kettle drum blues » en 1987.

C'est seulement en 1992, après l'apparition du titre « Driver's seat » dans une publicité européenne que l'idée de reformer les Sniff 'n' the Tears fait surface. Paul Roberts réunit alors de nouveaux musiciens dont Andy Giddings au clavier, Jeremy Meek à la basse et Steve Jackson à la batterie.

Accompagné de Les Davidson à la guitare et au chant, le groupe sort un nouvel album intitulé « No damage down » en 1992. Le premier album que les Sniff 'n' the Tears sortent après une décennie d'absence.

L'opus n'arrive pas pour autant à relancer la carrière de la formation. C'est le film Boogie nights, utilisant le titre « Driver's seat » comme bande originale qui parvient à la rebooster en 1997.

Après ces quelques réapparitions, le groupe redevient discret vers la fin des années 90. Son sixième album « Underground » ne fait sa sortie qu'en 2001 chez Chapel Productions.