Spencer Davis Group

Spencer Davis Group Né(e) le 30 novembre 1962 (53 ans)

Sa biographie

Rencontres concluantes

Au début des années 60, Spencer Davis déménage à Londres afin de poursuivre ses études en langues vivantes. A la même époque, il fait la rencontre de Steve Winwood et son grand frère, Muff Winwood, tous les deux musiciens.

Ensemble, ils décident de monter un groupe et se baptisent alors The Spencer Davis Group. Ainsi, la formation commence à se produire dans divers endroits de la ville et se font remarquer par Chris Blackwell.

Ce dernier leur décroche leur premier contrat chez Island Records et par la même occasion, devient leur producteur.

En 1964, The Spencer Davis Group sort son premier titre « Dimples », une reprise de la Chanson du bluesman John Lee Hooker parue en 1956.

Un an après leur version de « Dimples », le groupe sort un nouveau single intitulé « Keep on running ». A sa sortie, le single fait l'effet d'une bombe et se classe à la première place du UK Single chart.

Quelques mois plus tard, en 1966, le groupe rempile avec un nouveau succès sur le titre « Somebody help me », qui tiendra la première place du UK Single chart pendant 2 semaines.

Par ailleurs, ces deux titres marquent la collaboration du groupe avec Jackie Edwards, un grand compositeur qui joue dans le registre du ska, reggae et R'n'B.


Carrière internationale

Durant ses études antérieures, David Spencer a étudié en Allemagne, ce qui pousse ensuite le groupe à sortir des Chanson s en allemand.

Ainsi, ils choisissent d'interpréter « Det war in Schöneberg, im monat mai » tirée d'une vieille opérette berlinoise ainsi que « Mädel ruck ruck ruck an meine grüne Seite » qui est une Chanson traditionnelle souabe.

A la fin de l'année 1966, The Spencer Davis Group rencontre un succès fracassant aux États-Unis avec le titre « Gimme some lovin' » qui se classe à la deuxième place tant aux États-Unis qu'au Royaume-Uni. La Chanson se classera d'ailleurs, à la 244e place des 500 plus grandes Chanson s de tous les temps par le magazine Rolling Stone.

En 1967, « I'm a man » arrive dans les bacs et ne tarde pas à suivre le succès du précédent en se classant à la 10e place du Billboard Hot 100. A la suite de ces deux titres, les frères Winwood décident de quitter le groupe pour poursuivre des carrières séparées.

Ainsi, Steve Winwood intègre le groupe Traffic tandis que Muff Winwood occupe un poste à responsabilité auprès du label Island Records.


The Spencer Davis Group, toujours en selle

Malgré le départ de deux de ses membres, The Spencer Davis Group décide de continuer l'aventure. Ainsi, ils sortent de nouveaux titres tels « Time seller », « After tea » ou encore « Mr. Second-class ».

The Spencer Davis Group sortira également un titre en duo avec Traffic pour la bande originale du film « Here we go round the mulberry bush » présenté au festival de Cannes en 1968.

A la suite de leur dernier single, « After tea » sorti en 1968, le groupe ne sort plus de nouvelles Chanson s mais continue tout de même de jouer sur scène.

En 2006, le groupe annonce son grand retour avec un nouvel album intitulé « So far » qui contient une douzaine de titres.

The Spencer Davis Group est actuellement composé de Spencer Davis, Eddie Hardin, Miller Anderson, Jim Blazer, ainsi que Steff Porzel.