Colère de Daniel Balavoine face à François Mitterrand

Le 14 janvier marque l'anniversaire de la disparition de l’interprète de « La vie ne m’apprend rien ». Retour sur les faits marquant de sa carrière et notamment sa dispute avec le président.

Colère de Daniel Balavoine face à François Mitterrand Youtube
1/11
Le 14 janvier 1986, un avion s'écrase aux alentours de Gourma-Rharous, au Mali. A son bord, Thierry Sabine, François-Xavier Bagnoud, Jean-Paul Le Fur et Daniel Balavoine, venu, lui, assister à l'installation de pompes à eau, en marge du Paris Dakar.
La France est sous le choc, elle vient de perdre l'un de ses artistes les plus prolifiques, les plus engagés… Michel Berger, France Gall, Coluche ou encore Jean-Jacques Goldman pleurent, eux aussi, leur ami.


Le chanteur


Un ami mais également « Le chanteur » qui, après avoir : interprété du Bob Dylan à Pau, joué au sein du groupe Présence, été choriste pour Patrick Juvet, se fait connaître à la faveur de sa prestation dans l'opéra rock de Michel Berger et de Luc Plamondon , « Starmania », dans lequel il interprète un Johnny Rockfort. Un rôle mais également des titres à la mesure de sa voix aigue. Le jeune homme, en pleine rébellion, interprète : « Quand on arrive en ville », « Banlieue nord » ou encore « S.O.S. d'un Terrien en détresse ».
A l'instar de Michel Berger , qui le découvre lors d'une prestation télévisée où il interprète « Lady Marlène », c'est un chanteur hors norme qui se révèle.

Dès lors, les succès vont s'enchainer et le public se fidéliser. Chansons ( « Lucie », « Mon fils, ma bataille », « Je ne suis pas un héros », «Partir avant les miens », « Vendeurs de larmes », « Dieu que c'est beau », « L'Aziza » ou encore «Sauvez l'amour »)  et tournées s'enchainent.  


L'homme d'engagements

Autant de textes qui témoignent de son engagement. Fans ou simples téléspectateurs, tous ont encore en mémoire sa prestation face à François Mitterrand, encore secrétaire du parti socialiste.
Ce 19 mars 1980 dans l'édition de la mi journée d'Antenne 2, Daniel Balavoine s'insurge contre les politiques qui ne prennent pas en considération la jeunesse et ses affres, « ([…]) une douleur si ancienne en manque de compréhension » (extrait de « Petite Angèle »). Dès lors, Daniel Balavoine devient le porte drapeau de cette même jeunesse.

Un engagement qui transcende ce débat. A l'image de son combat pour l'Afrique, via Action écoles qu'il développe avec France Gall, Michel Berger et Richard Berry, ou encore contre la pauvreté, en soutenant le lancement des Restos du cœur de Coluche.   



Caroline LEBENBOJM

Starmania - Les dernières actus