Steam

Steam Né(e) le 30 novembre 1968 (47 ans)

Sa biographie

Tout commence avec Chateaus

Le background du groupe Steam est plutôt complexe. Leur histoire commence en 1960 et 1961 à Bridgeport, dans le Connecticut au sein du groupe Chateaus. A l'époque, malgré les efforts de leurs producteurs de Coral et Warner Bros, le groupe avait du mal à trouver le chemin du succès et finit par éclater.

Paul Leka, le pianiste devient alors auteur-compositeur et producteur. Il co-écrit la Chanson « Falling sugar » de Palace Guard en 1966, produit « Green tambourine » de Lemon Pipers en 1968 puis quelques pièces de Left Banke et d'autres artistes.

En 1969, il travaille pour Mercury Records et produit Gary DeCarlo, un de ses compagnons de Chateaus. Gary DeCarlo devait enregistrer quatre Chanson s, ce qui n'était pas suffisant pour le patron du label, Bob Reno. Résultat, ce dernier demande aux musiciens de Cher Cher d'autres pièces pour combler le disque.

Dale Frashuer, également membre de Chateaus se trouvait dans les studios la nuit de l'enregistrement. Il suggéra à ses amis de reprendre un vieux morceau de Chateaus intitulé « Kiss him goodbye » que tous les trois avaient composé des années auparavant et qui n'a jamais été enregistré.


Naissance de Steam et « Na na hey hey kiss him goodbye »

Avec Gary DeCarlo en tant que chanteur principal, le trio enregistre la Chanson en une seule nuit. Pour le fond musical, Paul Leka utilise l'extrait d'un morceau de Gary DeCarlo et joue aux claviers.

Enfin pour que la Chanson soit facile à capter, les musiciens décident d'ajouter un long « Na na na hey hey, goodbye » au refrain.

Mais loin d'être fiers de leur réalisation, le trio ne voulait pas affi Cher leur nom sur le disque qu'ils ont préféré attribuer à un groupe qui n'existait pas et qu'ils ont appelé Steam. A leur surprise, leur single « Na na hey hey kiss him goodbye », dans les bacs vers la fin de 1969, cartonne dans les stations radio.

Au mois de décembre de la même année, le single grimpe au sommet des charts et y reste pendant deux semaines entières. Rien qu'aux États-Unis, le hit a vendu plus d'un million d'exemplaires. Plus tard, il arrivera à écouler plus de six millions d'exemplaires.

Du coup, les Steam sont invités à se produire à la télévision mais comme ils ne forment pas exactement un groupe, Paul Leka demande à certains musiciens de Bridgeport de les rejoindre. A l'affiche, les guitaristes Tom Zuke et Jay Babina, le bassiste Mike Daniels, le claviériste Hank Schorz, le batteur Ray Corriea et le chanteur Bill Steer.


Le Steam de Tor Pinney

Pour mieux promouvoir le single, Mercury Records prévoit une tournée nationale des Steam en 1970 mais les différences de personnalité des musiciens conduisent à l'éclatement du groupe alors que la tournée n'a même pas commencé.

Mercury Records fait alors appel au guitariste Tor Pinney qui va diriger le groupe Steam. Tor Pinney contacte son ami Peter Cross qui était le batteur de son groupe du lycée The Dolphins. Les deux recrutent ensuite le claviériste Chris Robison et le bassiste Don Bosson pour former le groupe Steam.

Les quatre musiciens donnent leur premier concert au Love Valley Peace Festival en Caroline du Sud en 1970 avec plus de 25 000 spectateurs au cours duquel ils interprètent « Na na hey hey kiss him goodbye ».

Plus tard, ils enregistrent les deux dernières Chanson s de Paul Leka « Don’t stop loving me » et « Do unto others » aux studios de Mercury à New York avant de faire leurs adieux à Steam.

Le meilleur souvenir que le groupe a laissé reste « Na na hey hey kiss him goodbye » qui a été repris par le groupe Bananarama dans les années 1980 et qui est devenu un grand classique du pop rock.