Stephen Stills

Stephen Stills Né(e) le 3 janvier 1945 (71 ans)

Sa biographie

Les débuts de Stephen Stills

Piano, guitare ou encore batterie, Stephen Stills multiplie le maniement des instruments, notamment en Floride où il est inscrit à l'Académie militAIRe (son père était lui-même militAIRe) pour y étudier également les sciences politiques.

Dans l'état toujours il se lie d'amitié avec le futur guitariste des Eagles, Don Felder, avec qui il joue au sein des Continentals en qualité de guitariste. Une nouveauté pour celui qui avait précédemment exercé avec les Radars comme batteur.

Les disques de Bob Dylan que Stephen Stills ne cesse de passer en boucle intensifient son amour pour le genre musical et s'est à la Nouvelle-Orléans, où il se fixe au milieu des années 60, qu'il forme un duo folk avec Chris Sarns.


Au go go singers

L'artiste, qui prend finalement la direction de New-York, forme un nouveau duo avec le " bientôt " guitariste des Monkeys, Peter Thorkelson.
Débarqué dans la ville de " Big Apple ", Stephen Stills, qui entend bien croquer dans la pomme, fait également partie de Au go go singers (en référence au nom du café où il se produit).
Avec la formation de folk, composée de neuf membres, il enregistre l'album : " They call us Au go-go singers ".

Installé depuis 1965 à Los Angeles, il part en tournée avec The Company, issu du groupe Au go go Singers. Le musicien, qui joue notamment avec Richie Furay, rencontre alors Neil Young . Ensemble, ils se lancent dans l'aventure des Buffalo Springfield et connaissent le succès avec des titres comme : " Bluebird " ou encore " Four days gone ".


Crosby, Stills & Nas h (and Young)

En 1968 c'est le début de l'aventure avec le groupe légendAIRe Crosby, Stills & Nas h (and Young) pour lequel il chante : " Helplessly hoping ", " You don't have to cry " ainsi que " Find the cost of freedom ".

En 1970, à l'instar du reste des membres de la formation, Stephen Stills se lance dans une carrière solo, d'abord avec un premier album : " Stephen Stills " qui contient notamment : " Love the one you're with " et " Go back home " avecEric Clapton .
Un disque qu'il dédie à Jimi Hendrix , décédé la même année et avec qui il avait pris l'habitude d'improviser fréquemment.

Captain Manyhands, le surnom de Stephen Stills, sort un deuxième album : " Stephen Stills 2 " avant de fonder en 1972 le groupe MA Nas sas avec Chris Hillman (ex Byrds), Dallas Taylor (qui jouait aussi avec Crosby, Stills & Nas h and Young) et cinq autres membres.

Une collaboration qui donne naissance aux titres : " Fallen Eagle ", " The love gangster ", " Jet Set (sigh) " et " Blues man ", en hommage à toujours à Jimi Hendrix , Al Wilson et Duane Allman du Allman Brothers Band.

Lors de sa tournée en France, sur la scène de l'Olympia, où il se produit avec MA Nas sas, il rencontre Véronique Sanson qu'il épouse et avec qui il aura un enfant :Christophe r Stills.

La séparation de MA Nas sas en 1974, laisse la place à la reformation de Crosby, Stills & Nas h (and Young) qui part en tournée cette même année. Ces concerts, qui rencontrent un immense succès, ne donneront lieu à aucun enregistrement, outres des disques pirates.


Conflits

Un an plus tard, Stephen Stills, dont la dépendance à l'alcool ne cesse de croître, trouve pourtant encore l'énergie d'enregistrer son album : " Stills ", avec notamment " Cold, cold world ".

En 1976, Stephen Stills, qui demeure soutenu etNeil Young , enregistre avec ce dernier : " Long May You Run ".
Pour autant, la tournée qu'ils entament ensemble se solde par un échec.Neil Young , voulant, par obligation contractuelle, être accompagné par son groupe, " Crazy Horse ", et Stephen Stills par des musiciens de studio.

C'est sporadiquement que les deux compères vont désormais se retrouver avec David Crosby et Graham Nas h, comme sur " American Dream " (1988) et " Looking Forward " (1999)

Stephen Stills continue d'enregistrer des disques en solo " Thoroughfare Gap " en 1978, " Stills Alone " en 1991, " Turning Back The Pages " en 2003 ou encore " Just Roll Tap " quatre ans plus tard.

En 2008, le musicien se produit à l'Olympia.

Caroline LEBenBOJM

Ses photos