Biographie Steve Miller

Steve Miller Miller Né(e) le 5 octobre 1943 (73 ans)

Sa biographie

Un musicien blues

Originaire de Dallas aux Etats-Unis, Steve Miller fonde son premier groupe à 12 ans, The Marksmen Combo. Dès son plus jeune âge, l’adolescent est baigné dans un univers artistique, avec une mère chanteuse et un père amateur de Jazz. C’est ainsi tout naturellement qu il reçoit sa première guitare à l’âge de 4 ans.   

Le jeune homme continue la musique au lycée, en jouant dans de petits groupes, dont le Fabulous Night Trains avec Bob Scaggs. Par ailleurs, il se produit dans des bars de Chicago et se fait connaître de la scène blues, notamment de grands jazzmen tels que Muddy Water ou Buddy Guy.

Par la suite, Steve Miller part s’installer à San Fransisco, où il forme le « Miller blues band » avec Harry Goldberg au clavier qui n’est autre que le futur partenaire de Bob Dylan . La formation devient le « Steve Miller band » et s’impose rapidement sur la scène londonienne.

Le groupe fait notamment ses débuts, en juillet 1967, à l’Avalon et au festival de Monterey Pop où le groupe connaît un succès immédiat. Parallèlement, la formation enregistre un DVD, intitulé « Live at the Fillmore Auditorium » avec un certain Chuck Berry .

Steve Miller Band

Leur premier album, aux sonorités psychédéliques voit le jour en 1968. Jouissant déjà d’une certaine notoriété, « Choice of the future » est bien accueilli par le public et les critiques. Mais c’est en 1973 avec leur album autoproduit, « Joker », que Steve Miller s’ouvre à une plus large audience.

Les succès s’enchaînent, grâce aux albums « Fly like an eagle » en 1976, leur disque le plus vendus, et « Book of dream » en 1979. Le Steve Miller Band accumule alors les concerts, avec des tournées qui deviennent épuisantes pour le chanteur. Raison pour laquelle il décide en 1978 décide de marquer une pause dans sa carrière.
Un retrait de la vie publique qui dure près de quatre ans, durant lequel Steve Miller s’isole dans une ferme en Oregon.

Au début des années 1980, c’est la consécration pour le groupe avec le morceau « Abracadabra ». Numéro 1 aux Etats-Unis et en Angleterre, le titre marque le retour du groupe sur le devant de la scène.

La carrière de Steve Miller est donc au beau fixe, avec en 1981, la sortie de l’album « Circle of Love », qui se place dans le top 20 grâce au morceau «Heart like a wheel », et un petit rôle dans le film « Roar » la même année.


Une carrière solo

La séparation du groupe n’entache pas la notoriété de Steve Miller qui se lance vers une musique plus jazzy avec le disque pourtant nommé « Born to blues » en 1988. Ce dernier entame également une tournée planétaire en 1989, pour le plus grand bonheur de ses fans. En effet le chanteur n’avait pas refait de tournée depuis près de sept ans.

Contre toute attente, le « Steve Miller band » se reforment en 1995, avec une série de concerts à travers les Etats-Unis. Parallèlement, Steve Miller et Paul McCartney travaillent ensemble et enregistrent quelques morceaux, dont certains apparaissent sur l’album « Flaming Pie » de l’ex-beatles.

Depuis Steve Miller s’est retiré du monde de la musique, bien qu’il donne encore quelques concerts aux Etats-Unis.