Pas de reformation pour Police

Stewart Copeland, le batteur du groupe Police, a coupé court au rumeur prétendant une reformation possible du groupe. Dans une récente interview, le musicien a confirmé qu’aucune retrouvaille ne serait d’actualité.

police436 NRJ
1/7
Malgré une tournée mondiale en 2007-2008, la formation Police n’a pas l’intention de remettre le couvert. Selon une récente interview du batteur du groupe, Stewart Copeland, les retrouvailles des quatre anglais ne seraient pas d’actualité, bien qu’aucunes portes ne soient fermées.

Composé de Sting au chant, Andy Summers à la guitare et Copeland à la batterie, le groupe est devenu, au milieu des années 19970, incontournable grâce à des classiques de l’envergure de « Roxanne », « Every breath you take » ou « So lonely », Police s’était séparé en 1984.

Plus de 20 ans plus tard et à l’occasion du trentième anniversaire de leur premier album, « Outlandos d’Amour", le groupe s’était reformé le temps de plusieurs concerts en 2007-2008. Police avait notamment fait escale en France pour deux dates exceptionnelles au Stade de France.

D’ici une nouvelle reformation,  les amateurs des quatre Anglais devront donc prendre leur mal en patience.

Sting - Les dernières actus