Biographie Tears For Fears

Tears For Fears Né(e) le 30 novembre 1980 (36 ans)

Sa biographie

Les débuts

A l'origine du groupe Tears For Fears fut deux amis, Curt Smith et Roland Orzabal. Se connaissant depuis leur adolescence, les deux amis ont en commun leur année de naissance 1961, en plus de leurs affinités communes pour la musique.

En ces débuts de Tears For Fears en 1981, Ian Stanley aux claviers vient s'ajouter au line-up ainsi que le batteur Manny Elias. Roland Orzabal et Curt Smith se retrouvent quant à eux, aux chants, aux claviers et à la guitare.

Ayant successivement évolué dans les groupes The Graduate et Neon au cours des années 1970, c'est après avoir quitté Neon que le duo fondateur Orzabal/Smith décide de créer leur propre groupe.

Au départ, le duo opta pour History of Headache comme nom de groupe. Roland Orzabal Change a ensuite pour Tears For Fears en référence à le principe du « cri primal » du Dr Arthur Janov.

Bien que la carrière des Tears For Fears commence par des singles de moindres intérêts tels « Suffer the children », c'est en 1982 que la bande à Roland Orzabal va connaître son premier succès.

La Chanson « Mad world » sortie à la fin de cette année se place en effet à la 3è place des charts britanniques. Le titre se retrouvera dans leur premier opus « The Hurting » sorti en mars de l'année suivante.

Roland Orzabal a pratiquement composé la plupart des Chanson s. Les textes font état des douleurs de l'enfance, de la soi f de transformation et encore de la quête de soi, le tout basé sur les préceptes du psychothérapeute Arthur Janov.

Le succès de l'opus est phénoménal en Grande-Bretagne. Il reste ainsi à la première place des charts de 1983 à 1985, pendant un an et treize semaines. « The Hurting » est également un succès en Allemagne, en Afrique du Sud et encore au Canada porté par les titres tels « Change ».


« Shout »

En 1984, Tears For Fears est encore présent dans les charts avec leur fabuleuse Chanson « Shout ». Figurant aujourd'hui parmi l'un des plus grands tubes de la décennie 80, la composition de « Shout » fut signée par Ian Stanley et Roland Orzabal.

Prenant place très vite au sommet des classements internationaux, le titre est numéro un aux Pays-Bas, en Allemagne ainsi qu'au Canada et dans bien d'autres pays dont les Etats-Unis. Dès lors, la carrière des Tears For Fears s'engage sur les rails de la gloire.

L'année 1985 voit la parution d'un second album à succès « Songs from the big ch Air ». L'album contient par ailleurs, le hit international « Everybody wants to rule the world » qui confirme les talents et le succès des Tears For Fears et marque leur consécration.

Les tournées mondiales vont alors se suivre jusqu'en 1986.

Après la sortie de leur titre marquant « Everybody wants to run the world » en 1986 toujours, en vue de soutenir le groupement "Sport Aid", c'est le départ de Manny Elias.

« The seeds of love » sort trois ans plus tard et voit la collaboration de Oleta Adams qui y apporte une touche de jazz et de soul. Le fameux titre « Woman in chain » se classera dans le Top 30 non seulement en Grande-Bretagne mais également en France et aux Pays-Bas. « Sowing the seeds of love », quant à lui, grimpe au sommet des charts internationaux.

Quoique baignant dans le succès, les deux fondateurs de Tears For Fears connaissent leurs premiers grands différends. A ce stade de la vie du groupe, Roland Orzabal reproche en effet à Curt Smith de son peu d'implication dans les oeuvres des Tears For Fears.

Ce dernier s'en va en 1991 laissant Roland Orzabal à la tête du groupe.


2004, l’année des retrouvailles

Entre 1992 et 1996, le groupe produira deux compilations et deux albums sortis respectivement en 1993 et 1995. Par la suite, mises à part une réédition des premiers opus et une poignée de compilations, Tears For Fears ne produira pratiquement plus rien.

En 1999, le leader des Tears For Fears collabore avec la chanteuse italienne Emiliana Torrini en produisant le premier opus international de cette dernière, intitulé « Love in the time of science ».

Ce n'est qu'en 2001 que l'album « Tomcats screaming outside » des Tears For Fears est dans les bacs.

En 2004, Roland Orzabal et Curt Smith se retrouvent et sortent l'album titré « Everybody loves a happy ending ». Tel un prolongement de leur dernier oeuvre commun en date de 1989 qu'est « The seeds of love », les deux compères renouent avec des Chanson s aux sonorités pop comme « Closest thing to heaven ».

En 2005, une tournée internationale va suivre les conduisant jusqu'au Parc des Princes, en France et la production d'un album live « Secret world », l'année suivante.

En 2007 et à Toulon, l'on a pu apprécier l'interprétation de Roland Orzabal du titre « Woman in chain » avec la talentueuse Lara Fabian .