Biographie Terry Jacks

Terry Jacks Né(e) le 29 mars 1944 (72 ans)

Sa biographie

Chessmen et Poppy Family

Privilégiant la musique dans sa jeunesse, Terry Jacks résiste aux pressions de sa famille, qui voulait faire de lui un architecte. Ainsi, au milieu des années 1960, il rejoint le groupe de Vancouver nommé Chessmen avec lequel il réalise quelques singles en tant que guitariste et chanteur.

Ce fut lors d'une émission télévisée canadienne avec les Chessmen qu'il fit la connaissance de sa femme Susan Pesklevits.

En 1968, le couple forme le groupe Poppy Family avec le guitariste Craig McCaw et Satwant Singh. Leurs Chanson s « That's where I went wrong » et « Which way you goin' Billy ? » les amènent sous les feux des projecteurs que Terry Jacks a du mal à supporter.

Plus tard, il décide de dissoudre le groupe et se met à produire l'album éponyme de sa femme mais celle-ci demande le divorce en 1973.


« Seasons in the sun », le hit aux quatre Juno Awards

A part le travail de producteur, Terry Jacks démarre une carrière solo et lance son single « Seasons in the sun » signé sur son propre label Gold fish Records en 1973.

Inspiré de la Chanson de Jacques Brel « Le moribond », le hit est devenu le single d'un artiste Canadien le plus vendu à l'international rapportant au chanteur quatre Juno Awards.

Réalisé sur le label Bell Records aux Etats-Unis, il atteint le sommet des classements américains et passe plus de trois mois dans les US charts. Au Canada , il cartonne encore plus et reste dans les charts canadiens pendant plus de quatre mois.

En matière de vente, son chiffre d'affaires remonte à plus de 11 millions d'exemplaires écoulés à travers le monde. Cet immense succès portera Terry Jacks sur la scène de l'American Bandstand en février 1974. Il refusera ensuite la majorité des invitations du monde médiatique et du show-business.


Un environnementaliste fervent

Devenu un musicien intermittent au fil des années, Terry Jacks préfère plutôt produire d'autres artistes tels que Chilliwack, Nana Mouskouri et bien d'autres. D'ailleurs, son travail de production lui vaudra des Juno et Gold Leaf awards.

Vers la fin des années 1970, il se marie avec Margaret Zittier et quitte petit à petit l'industrie de la musique. Après la naissance de sa fille Holly Michelle Jacks en 1985, l'artiste devient un environnementaliste fervent et un grand activiste antipollution.

Pour défendre la cause de la nature, il réalisera, produira plusieurs films et documentaires et mettra en place une organisation appelée Environmental Watch.

Ses efforts dans le domaine écologique seront récompensés de plusieurs awards dont celui des Nations-Unies et celui du Western Canada Wilderness Committee.