The Belle Stars

The Belle Stars Né(e) le 30 novembre 1979 (36 ans)

Sa biographie

Elles commencent avec The Bodysnatchers

Vers la fin des années 1970, Nicky Summers, guitariste, lance une annonce pour la création d'un groupe féminin. Stella Barker qui vient de s'acheter une guitare électrique répond à son appel. Sarah-Jane Owen, alors professeur de design n'a jamais joué à la guitare acoustique mais veut devenir guitariste du groupe.

Miranda Joyce non plus n'a jamais joué d'un instrument de musique auparavant. Toutefois, quand elle débarque et demande quel instrument elle pourrait jouer, on lui suggère le saxophone. Elle court alors emprunter le saxophone de son frère.

Jane Summers
sait jouer à la batterie et rejoint les rangs de l'équipe. Penny Leyton apprend l'existence du groupe sur une affiche du Saint Martin's College of Art où elle apprend à jouer du piano et veut essayer l'aventure d'une « band » de filles en tant que claviste.

Puisqu'il ne leur manque plus que la voix du groupe, Nicky Summers invite la chanteuse Rhoda à les rejoindre. Le groupe The Bodysnatchers est alors formé, avec deux guitaristes, une bassiste, une saxophoniste, une batteuse, une claviste et une chanteuse.

Si au début aucune d'elles ne pouvait prétendre être une musicienne confirmée, à partir de ce moment, elles écrivent elles-mêmes leurs chansons et jouent chacune un instrument au rythme du ska. Elles commencent ainsi à tourner dans les clubs londoniens.


Vers The Belle Stars

La batteuse Sarah-Jane Owen quitte le groupe en 1980, aussi les autres musiciennes cherchent une remplaçante. Arrive alors Judy Parsons. Seulement peu de temps après, comme elles ne sont pas d'accord sur le style de musique à adopter, Rhoda et Nicky Summers décident de partir.

Le reste du groupe forme alors The Belle Stars avec Lesley Shone, guitariste et Jennie McKeown qui devient la chanteuse du groupe.

En 1981, les Anglaises se lancent avec leur single « Slick trick » et enregistrent leur disque « Hiawatha » chez Stiff Records.

Un an plus tard, en 1982, elles connaissent un certain succès avec deux reprises des années 1960, « Iko iko » des Dixie Cups d'une part et « The clapping song » de Shirley Ellis d'autre part. Leurs chansons entrent alors dans le Top 40 britannique.

Toujours en 1982, Clare Hirst, saxophoniste, tenor et claviste débarque pour renforcer le groupe féminin tandis que Penny Leyton décide de partir pour rejoindre le groupe The Deltones.

En 1983, le groupe sort un album à leur nom « The Belle Stars ». Là, les filles ont atteint leur consécration puisque « The Belle Stars » est un succès en Grande Bretagne.

Leur single « Sign of the times » est classé numéro 3 au hit-parade britannique et passe très fréquemment sur les chaînes télévisées américaines et européennes. Dans les concerts, les fans chantonnent avec elles « Indian summer », «  Sweet memory » et « 80's romance ».


Pour finir avec « World Domination »

Après leur tournée à travers l'Europe en 1984, Clare Hirst quitte à son tour le groupe. Aussi Lesley Shone, Sarah-Jane Owen et Miranda Joyce sortent leur nouvel album « World domination » chez Stiff Records deux ans plus tard. Le single arrive à la cinquième place au hit-parade américain et cartonne au Royaume-Uni.

Mais les filles ne sont plus enthousiastes comme au début et mettent fin à la vie du groupe sans pouvoir terminer un dernier album qu'elles ont commencé à enregistrer. En tout cas, elles ont laissé des créations originales et des chefs-d'oeuvres que d'autres artistes et certains producteurs auraient bien voulu reprendre.

C'est ainsi qu'en 1988, « Iko iko » devient la bande originale du film américain « Rain man » de Barry Levinson avec Dustin Hoffman et Tom Cruise . Les The Belle Stars connaissent encore un grand succès aux Etats-Unis et leur chanson « Iko iko » est classée numéro 14 du hit-parade américain en 1989.

En 2004, un double album CD intitulé « Belle-issima: Sweet memories from The Belles Stars » reprend leurs meilleurs titres. Le double album CD sera suivi en 2006 par le DVD « Sign of the times:The Belles Stars live ».