The Blue Oyster Cult

The Blue Oyster Cult Né(e) le 1 janvier 1967 (49 ans)

Sa biographie

BÖC enflamme le monde avec son rock

Initiée par le critique de rock Sandy Pearlman qui devient alors manager du groupe et auteur de certaines chansons, l'aventure commence avec le chanteur Les Braunstein, les guitaristes Buck Dharma et Allen Lanier, le bassiste Joe Bouchard ainsi que le percussionniste Albert Bouchard.

Ensemble, ils réalisent quelques concerts et passent à l'enregistrement de leur premier album chez Elektra Records en 1968. Mais le départ du chanteur Les Braunstein oblige Elektra Records à Cher Cher un autre chanteur qui sera Eric Bloom. Avec quelques changements d'appellations au début, en 1971 le groupe trouve enfin son vrai nom inspiré d'un poè me de son manager Sandy Pearlman.

Entre temps, il signe un contrat avec Columbia Records qui se montre assez satisfait de sa production. Un an plus tard, le groupe réalise l'album « Blue Öyster cult » avec « Stairway to the stars », « Cities on flame with rock and roll » et bien d'autres chansons. L'album connaît un grand succès et le groupe commence à s'ouvrir à d'autres artistes tels que Alice Cooper et le Mahavishnu Orchestra.

Chacun travaille d'arrache-pied et l'album « Tyranny and mutation » est réalisé en 1973 puis le troisième « Secret treaties » sort un an plus tard.

Dans leur création, les rockers s'inspirent du sty le de Black Sabbath, The Stooges et bien d'autres groupes. BÖC se montre très productif et Cher che à tout prix à satisfaire les fans, il enchaîne alors avec son premier album live « On your feet or on your Knees » en 1975 qui sera suivi par un autre album à succès « Agents of fortune » l'année d'après.

Là le groupe cartonne avec « Don't fear the reaper ». 1977 est marquée par le hit « Godzilla » matraqué sur les stations radio. Fier de son succès lors de la réalisation du premier album live, BÖC se relance dans la production du deuxième: « Some enchantend evening » en 1978.

Encore une fois, il a réussi à faire vibrer les patrons de Columbia qui lui propose de le tourner en single-album qui sera vendu à plus de deux millions d'exemplaires. En 1980 le succès avec le « Cultösaurus erectus » est évident en Europe si ce n'est pas le cas aux Etats-Unis.

En 1981, « Burning for you » de l'album « Fire of unknown origin » fait la une du Top 40. Une bonne partie des chansons de cet album sont écrites pour l'animation des films Heavy Metal mais seul le titre « Veteran of the psychic wars », qui ne figurait pas dans la liste des chansons pour les films Heavy Metal est utilisé dans le cinéma.

BÖC sous le choc

Au dé but de s années 80, Albert Bouchard quitte le groupe et s'essaie à une carrière solo. Mais le reste du groupe, fidèle à leur traditionnel album live réalise l'« Extraterrestrial live », suivi en 1983 par l'album « The revölution by night » avec le single « Shooting shark » co-écrit avec la chanteuse Patti Smith, alors compagne de Allen Lanier.

Les tournées se multiplient et Albert Bouchard revient pour un moment en 1985, les rockers réalisent ainsi une tournée qu'ils ont intitulée « Albert returns tour » en Californie. Puis comme leur renommée se fait beaucoup sentir en Europe malgré un certain éclatement du groupe, le Blue Öyster Cult est invité en Allemagne et en Grèce en 1987.

L'année suivante, les rockers reviennent chez Columbia pour la production de « Imaginos ». L'album, malgré la promotion que le groupe essaie de faire, ne marche pas comme prévu et Columbia Records arrête la collaboration.

Le groupe décide alors de limiter la création pour se consacrer uniquement aux concerts et tournées. En même temps, ils composent quelques nouveautés pour des films comme le Bad Channels Soundtrack en 1992.

BÖC, un modè le de groupe de rock

En 1998, le groupe signe un contrat avec CMC Records et jusqu'en 2001 il réalise les albums: « Heaven forbid » et « Curse of the hidden mirror » dont certains morceaux sont co-écrits avec l'écrivain John Shirley.

Puis à partir d'un concert à Chicago les rockers sortent l'album « A long day's night » en 2002. Leur programme est assez surchargé, les répétitions s'enchaînent. Vers fin 2006, Allen Lanier ne participe plus à différents concerts et il est retiré du groupe en 2007, année de sortie du film d'horreur « Halloween » où on entend un de leurs morceaux les plus connus.

Ces dernières années, le groupe est invité à différents spectacles de rock, ils enregistrent environ 100 concerts par an. En 2008, Buck Dharma est victime d'un accident et le groupe attend sa convalescence pour se produire sur scène.

Pour les fans, le groupe a atteint un certain degré de maturité musicale et son expérience de plus de 30 ans de vie artistique fait de BÖC un modè le de groupe de rock dans sa parfaite réalisation.