The Commodores

The Commodores Né(e) le 30 novembre 1967 (48 ans)

Sa biographie

La formation du groupe

L'histoire du groupe The Commodores a commencé en 1968, en Alabama ou plus précisément au sein de l'université de Tuskegee. En cet endroit, des jeunes hommes passionnés de musiques se rencontrent et concoctent un projet ensemble.

C'est ainsi que se crée le groupe The Commodores. Cette appellation ne fait pas référence à quelque chose ou quelqu'un en particulier, les membres de la formation l'ont sélectionné sans trop y penser dans un dictionnaire.

Six musiciens en herbe allient alors leur savoir-faire et leur talent. Lionel Richie qui a vu le jour en 1949 dans l'état d'Alabama est au micro, au pian o et au saxophone, Thomas McClary né en 1950 et originaire de Floride – tout comme le trompettiste William King –, est à la guitare. Milan Williams né en 1948 est quant à lui au clavier, Ronald La Pread qui a vu le jour en 1946 et également originaire de l'Alabama est à la basse tandis que Walter Orange, un autre nati f de Floride est à la batterie et occasionnellement au micro.

Quatre ans après le projet de former un groupe, The Commodores décroche un contrat auprès de la maison de disques Motown. Il s'agit du label des Jackson 5 qui cartonnaient à l'époque. The Commodores est d’ailleurs sélectionné pour réaliser la première partie du groupe mythique au cours de concerts donnés dans différents pays d Europe .

La bande à Lionel Richie dévoile son premier single « Machine gun », rapidement suivi d'un autre titre qui atteindra la première place des charts : «  Slippery when wet ».


Les albums s'enchaînent

Après une première sortie de single The Commodores enchaîne les albums. Le premier de la liste est « Machine gun » qui est dévoilé en 1974. Un an après, le public découvre « Movin' on ». Par la suite, le groupe sortira pratiquement un album tous les ans.

The Commodores fait paraître respectivement « Hot on the tracks », « Midnight magic » et « Heroes » en 1976, en 1979 et en 1980. En 1981, le chanteur principal de la formation, Lionel Richie marie sa voix à cel le de Diana Ross sur la chanson « Endless love ».

Ce titre ayant rencontré un succès planétaire, Lionel Richie profite de sa toute nouvelle notoriété pour se lancer dans une carrière solo, laissant ainsi tomber The Commodores un an après la sortie de la chanson.

Après le départ de son chanteur vedette, le groupe engage un nouveau membre, J.D. Nicholas qui participera à l'enregistrement du succès « Nightshift » dont la sortie a été programmée en 1985. Ce sera le de rnier opus de la formation sous le label Motown.

Après avoir signé chez Polydor, le groupe décide de mettre en place son propre label qui sera tout simplement baptisé Commodore Records. Parallèlement, les albums continuent de sortir : « United », « Rock solid » et « No tricks » sortent en 1986, en 1988 et en 1993.

Au fur et à mesure des sorties de disques, The Commodores se forge une réputation dans le monde de la musique. Il impose non seulement ses chansons aux sonorités funk et disco comme « Brick house », « Fancy dancer », « Say yeah » ou encore « Too hot ta trot », mais aussi pour ses belles ballades comme « Three times a lady » issue de l’album « Natural high » de 1978, ou encore « Easy ».


Le spectacle continue

Même si Lionel Richie ne fait plus partie de la formation, The Commodores poursuit son bonhom me de chemin. D'autres membres du groupe quitteront plus tard la formation dont Thomas McClary qui décide de partir en 1982, Ronald La Pread qui met les voiles en 1986, trois ans avant que Milan Williams ne lui emboîte le pas.

Du fait que la plupart de ses membres originaux ont préféré prendre une autre voie, The Commodores perd petit à petit ce style et cette identité qui était la sienne. Sa musique prend un accent de plus en plus commercial et tend à devenir « banal ».

Dans tous les cas, le groupe ne connaîtra plus jamais le succès auquel il a goûté alors que Lionel Richie était au micro.

Actuellement, The Commodores continue d'exister et est composé de Walter Orange, de J.D. Nicholas et de William King.

Les dernières actus des The Commodores