Biographie The Contours

The Contours Né(e) le 30 novembre 1957 (59 ans)

Sa biographie

Débuts tièdes

A la fin des années 50, dans le Détroit, Michigan, quatre garçons nommés Joe Billingslea, Billy Hoggs, Billy Rollins et Billy Gordon composent le groupe des Blenders.

En 1960, Billy Rollins est remplacé par Leroy Fair et dans la foulée devient un quintet avec la participation de Hubert Johnson.

A ses débuts, The Blenders fréquente la maison de disques nommée Flick and Contour Records d'où le groupe tirera peu de temps après son nouveau nom The Contours.

Ainsi, avec l'aide de son cousin Jackie Wilson, un fameux chanteur des années 50, Hubert Johnson obtient un rendez vous avec le patron de Motown Records, Berry Gordy Jr.

C'est ainsi que l'aventure des Contours avec la Motown commence avec un premier titre sorti en 1961 « Whole lotta woman ».

Mais le succès n'est pas encore au rendez-vous et le groupe doit faire face au départ de Leroy Fair qui sera remplacé par Benny Reeves.

Ce dernier restera pendant une courte durée auprès de The Contours avant qu'il ne parte pour l'US Navy et sera remplacé par Sylvester Potts.

Ainsi, en 1962, ils sortent un deuxième single intitulé « The Stretch » qui n'arrive toujours pas à percer.


Entre départs et triomphe

La même année, Berry Gordy décide de monter une filiale de Motown Records avec Gordy label où The Contours ne tarde pas à signer.

A la même époque, Berry Gordy compose « Do you love me » qui était à la base destinée au groupe The Temptations.

Grâce à un concours de circonstances, la Chanson revient finalement à The Contours, et ne tarde pas à devenir un hit.

Ainsi, « Do you love me » » est non seulement la première Chanson enregistrée auprès du label Gordy mais elle s'écoule également à un million d'exemplaires.

Par ailleurs, « Do you love me » se classe à la première place du classement du Billboard R'n'B singles chart et à la troisième place du Billboard Hot 100.

La carrière de The Contours est lancée qu'ils reviennent avec des titres tels, « Can you do it », « Shake sherry » ou encore « Can you jerk like me ».

Malgré le succès de The Contours, la majorité des membres du groupe ne s'entendent pas avec leur label. C'est ainsi qu'en 1964, Joe Billingslea, Billy Hoggs, Sylvester Potts et Hubert Johnson décident de quitter The Contours.

Par la suite, une nouvelle formation se construit autour de Billy Gordon avec Alvin English, Council Gay et Jerry Green.

Malgré le renouvellement des membres du groupe, The Contours garde toujours sa popularité. Ainsi, en 1965, le groupe sort un nouveau tube avec « First I look at the purse » qui se classe à la 12e place du classement Billboard R'n'B chart.

La même année, Sylvester Potts revient en remplacement de Alvin English. De nouvelles têtes viennent une fois de plus remplacer les membres de The Contours avec Joe Stubbs et Dennis Edwards.

L'année 1967 marque l'expiration du contrat de The Contours avec la Motown et par la même occasion, le groupe est délaissé par ses membres.


La renaissance

Après quelques années de silence, Joe Billingslea, un des fondateurs de The Contours décide de raviver le groupe.

En ce sens, Arthur Hinson, Council Gay, C. Autry Hatcher et Martin Upshire se joignent à lui en ce début des années 70.

La nouvelle formation reprend la route des tournées à travers le monde et de nouveau, les allées et venues au sein du groupe reprennent.

En 1987, le film « Dirty dancing » arrive sur les écrans avec des extraits de la Chanson « Do you love me ».

Tout comme « Dirty dancing », la Chanson obtient un bel accueil de la part du public. Pour la seconde fois, en effet cette dernière se classe au Billboard Hot 100, à la 11e place.

De plus, « Do you love me » figure dans l'album « More dirty dancing » aux côtés de 14 autres titres et par la même occasion, The Contours participe à la tournée intitulée « Dirty dancing tour ».

En 2004, Sylvester Potts décide de monter un nouveau groupe baptisé Upscale qu'on associe très vite à The Contours.

Pour éviter toute confusion, on distingue « Joe Billingslea and The Contours » d'une part et « The Contours featuring Sylvester Potts », d'autre part.

Les deux formations tiennent toujours la route en se produisant sur scène chacun de leur côté.

Dernièrement, en 2007, Joe Billingslea and The Contours figurent dans le DVD de la Motown, intitulé « Motown: the early years ».