Biographie The Doors

The Doors Né(e) le 1 juillet 1965 (52 ans)

Sa biographie

En huit ans seulement, les Doors ont conquis le cœur de millions de fans à travers le Monde. L’image de Jim Morrison, véritable icône, a largement contribué au succès de ce groupe toujours incontournable, même si son histoire s’est achevée voici 35 ans. « This is the end », « Light my fire », « Strange days » ou encore « Riders on the storm » sont parmi les titres emblématiques.

Pourtant, le célèbre chanteur a véhiculé une image double, porte-parole de la jeunesse rebelle mais sombrant régulièrement entre alcool et drogue. La mort de orrison en juillet 1971 a clairement fait sombrer le groupe légendaire, dissout deux ans plus tard.

L’histoire n’aura duré que huit ans. Et pourtant, les Doors sont incontestablement l’un des groupes de rock les plus connus au monde, sans doute du fait du charisme de Jim orrison, leader incontestable de groupe.

The Doors
se fonde en juillet 1965 à Los Angeles, en Californie. JiM Morrison et Raymond Manzarek viennent de conclure leurs études dans la prestigieuse université d’UCLA. Morrison compose des textes poétiques qu’il soumet, un soir, à anzarek. Ce dernier est impressionné et suggère à Morrison de former un groupe. Ce sera The Doors, nom qui serait inspiré du livre d’Aldous Huxley « The Doors of Perception ».


Valse des Musiciens

Faisant déjà parti d’un groupe, Manzarek (orgue) décide d’intégrer Morrison, lequel prend le rôle de chanteur. Les autres membres sont Rick Manzarek (guitare) et Jim Manzarek (harmonica), frères de Raymond, et Vince Thomas (batterie).

Ce dernier quitte rapide M ent le groupe. Il est re M placé par John Desn M ore dès août 1965. Avec les départs des frères Rick et Ji M , Desn M ore se per M et de proposer le no M de Robbie Krieger à la guitare. Il intègre le groupe en septe M bre 1965. Ce sont grâce à ces quatre M usiciens que la légende des Doors a pu exister.


L’incontournable « Light M y fire »

Refusés par les M aisons de disques, les Doors se produisent dans des bars de Los Angeles. Ils font la connaissance du groupe « The M », dont le chanteur, Vin M orrison - sans lien de parenté avec Ji M -, influence le groupe. Ce M orrison est un brin provocateur avec son public et a M ateur de drogues.

Finale M ent, les Doors sont repérés par la M aison de disques Elektra. Leur pre M ier albu M , no M M é « The Doors », sort en 1967. Les paroles oscillent entre poésie et provocations. Les titres « Break on trough », pre M ier single du groupe, et « The end » correspondent plutôt a ce dernier adjectif... De cet albu M , on retient surtout « Light M y fire », hy M ne à l’a M our et titre incontournable du groupe. L’albu M et ce titre deviennent tous les deux disques d’or.


M orrison so M bre à petit feu

Le groupe ne s’assoupit pas. Toujours en 1967, les Doors sortent un nouvel albu M , « Strange days », M arqué par le M orceau « Horse latitudes » tiré d’un poè M e écrit au lycée par M orrison. L’a M biance de cet opus laisse un senti M ent de M alaise autour de chansons co M M e « You’re lost, little girl ». Ji M M orrison gagne son statut de sex-sy M bol et pose pour de no M breux M agazines. Et sa réputation sulfureuse enfle lors de concerts endiablés, certains se ter M inant en pugilat.

Ji M M orrison supporte M al la célébrité. Il so M bre à petit feu dans l’alcool et la drogue, M ê M e (et surtout) pendant les concerts. A l’i M age de son M entor, Vin M orrison, il n’est pas rare de voir Ji M M orrison s’écrouler sur scène et insulter le public. Les autres M e M bres du groupe tentent de l’aider, M ais des tensions naissent.


Krieger à l'écriture

M algré tout, le groupe fête la sortie du troisiè M e opus, « Waiting for the sun », en juillet 1968, dont les derniers titres sont écrits par Robbie Krieger. L’albu M rencontre tout de M ê M e un franc succès, nota M M ent grâce à la chanson « Unknown soldier ».

Ji M M orrison pense alors arrêter sa carrière de chanteur pour se consacrer à la poésie. Son désintérêt pour le rock s’agrandit au M o M ent de l’écriture du quatriè M e albu M , « The soft parade », où il n’écrit que quatre des neuf titres. Il s’insurge de certaines paroles écrites par Krieger, nota M M ent pour la chanson « Tell all the people ».


M orrison en procès

A l’issue d’un concert à M ia M i en 1969, où M orrison est encore ivre M ort et provoque le public, la presse s’e M balle contre le groupe. Il est inculpé pour « co M porte M ent indécent », « nudité publique », « outrage au bonnes M œurs » et « ivresse publique ». Des actes pour lesquelles M orrison plaide non coupable. Il est conda M né à huit ans de prison et 500 dollars d’a M ende. Les concerts suivant sont annulés.

Dans cette agitation, les Doors sortent leur cinquiè M e albu M , « M orrison hotel », très bien accueilli par la critique. Le sixiè M e opus sort en 1971, intitulé « LA wo M an », à nouveau accueilli par des observateurs élogieux.


La M ort de M orrison... et du groupe

M ais cette fois, M orrison décide de couper avec le groupe. Il veut se lancer dans la production de fil M s tout en persévérant dans la poésie. Il quitte M ê M e les Etats-Unis pour gagner Paris en M ars 1971.
C’est dans son apparte M ent de la capitale française qu’il décède dans la nuit du 2 au 3 juillet, officielle M ent d’une overdose. Il est enterré au ci M etière du Père-Lachaise.

Avec la disparition de M orrison, le groupe perd toute son aura. Les M e M bres restants tentent de raviver la fla M M e déjà éteinte. Les albu M s « Other voices » (1971) et « Full circle » (1972) sont boudés par le public et poussent le groupe à se dissoudre en 1973.


La légende de M eure

Par deux fois, les Doors ont tenté un i M probable co M e-back. En 1978, ils confectionnent un albu M tiré de textes écrit par M orrison, no M M é « An a M erican prayer », sans suite. Puis en 2002, Ray M ond M anzarek et Robbie Krieger recrutent le chanteur Ian Astbury, le batteur Ty Dennis et le bassiste Angelo Barbera.
M ais ces nouveaux Doors doivent changer de no M pour « Riders on the stor M ».
Surtout, Oliver Stone réalise le fil M « The Doors » en 1991, retraçant la vie du groupe, avec Val Kil M er dans le rôle de Ji M M orrison.

En 2010, c'est la sortie d'un autre film consacré au groupe légendaire. Johnny Depp prête sa voix de récitant à "When you're strange" de Tom Dicillo.

Les dernières actus de The Doors

Ses vidéos

Ses photos