Sa biographie

Levi Stubbs, Renaldo "Obie" Benson, Lawrence Peyton et Abdul "Duke" Fakir effectuent leurs débuts en 1954 dans des salles de Détroit dans le Michigan sous le nom des Four Aims. Deux ans plus tard, soucieux de ne pas être confondus avec une autre formation vocale, les Ames Brothers, les Four Aims deviennent les Four Tops. Le groupe, qui s'inscrit alors dans la tradition jazzy en reprenant des classiques populAIRes, enregistre sans succès plusieurs titres entre 1958 et 1962.

Il faut attendre un an plus tard pour que les Four Tops parviennent à enregistrer leur premier album grâce à un label jazz, qui dépend de Motown. "Breaking through" est un échec mais pour autant la maison de production revient à la charge et c'est directement avec Motown que signe la formation, qui prend alors une orientation R&B. Premier témoignage de ce changement en 1964 avec le titre "Baby I need you loving". Son succès est relatif à côté de celui rencontré avec "I can't help myself" en 1965 suivi par "It's the same old song", la même année.

Dès lors, les Four Tops imposent leurs pattes : un ensemble vocal harmonieux, des chorégraphie travaillées et des costumes clinquants.
Ils font sensation en France également, où Claude François reprend "Reach out I will be there" qui devient "J'attendrai".
 
En 1967 après la sortie de "Bernadette", les Four Tops se tournent vers la pop et s'offre ainsi un plus large public notamment avec "Walk away Renee" en 1968 ou "If I were a Carpenter").
La fin de la décennie est moins prolifique pour le groupe qui doit attendre 1970 et "It's all in the game" pour renouer avec le succès.

C'est à cette période que les Four Tops entament des collaborations avec des formations de la Motown. Les Suprems d'abord avec le titre "River deep -Mountain high", une reprise d'Ike et Tina Turner et les albums "The magnificent seven", "The return of the magnificent seven" et "Dynamite" enregistrés entre 1970 et 1971.
La formation enregistre ensuite avec les Moody Blues pour "A simple game" en 1972, année de leur départ de chez Motown.

Après une année de flottement, les Four Tops reviennent avec "Ain't no woman" et les albums "Main street people" également en 1973 ou encore "Catfish" trois ans plus tard. Une fois encore le succès s'essouffle si bien qu'à la fin de la décennie le groupe met un terme à son activité durant deux ans avant de revenir avec le titre soul, "When she was my girl". En 1988, les chansons "Indestructible" et "Loco in Acapulco" leurs assurent encore une belle notoriété. La même année, ils s'offrent un disque avec Aretha Franlin, "If ever a love there was".

Les Four Tops enregistreront encore un disque dans les années 90, sans renouer toutefois avec le succès d'antan.
En 1990, le groupe est entré dans le "Rock and Roll Hall of Fame", puis dans le "Vocal Group Hall of Fame" en 1999.

En 2004, le magasine Rolling Stone Magazine les sélectionnera à la place N°79 dans le classement des 100 plus Grands Artistes de tous les Temps.
Le chanteur Levi Stubbs est décédé le 17 octobre 2008 et maintenant Abdul Fakir reste le seul membre fondateur du groupe en vie.

Les dernières actus des The Four Tops