Biographie The Kinks

Né(e) le 30 novembre 1962 (54 ans)

Sa biographie

Inspirés par le rock and roll américain notamment de Chuck Berry et de Little Richard , mais également par le blues, les Kinks, comme les Beatles vont prendre à la fin de leur carrière un virage psychédélique.
Mais c'est avec une reprise de Little Richard , "Long tall Sally", que tout commence pour les Kinks, formés par les frères Davis, Ray (chanteur, guitariste et harmoniciste) et Dave (guitariste et soliste). Pete Quaife est alors à la basse et Mick Avory à la batterie. Leur premier titre, pourtant soutenu par leur mAnager, Robert Wace, n'obtient pas le succès escompté.

Ce n'est qu'en 1964 que le groupe passe de l'ombre à la lumière avec le désormais célèbre "You really got me", qui sera repris plus tard Van Halen.
En 1964 toujours, les Kinks sortent un album éponyme. On y retrouve une reprise de Chuck Berry , "Beautiful Delilah" et de Richard Berry "Louie, Louie", qui sera largement adaptée par les groupes anglais mais également par Iggy Pop .

Le groupe enchaînent en 1965 avec deux albums "Kinda Kinks" et "The Kinks kontroversy" puis l'année suivante avec "Face to face" dont sont extraits "Sunny afternoon", "Dandy" et "I'm not like everybody else".
C'est à cette époque que la formation entame une dérive psychédélique avec " The Kinks are the village green preservation society" en 1969. C'est également le moment que choisit le bassiste, lassé par "l'égo trip" des Davies, pour quitter le groupe. John Dalton remplace Pete Quaife.
Dès lors, les Kinks s'essayent à l'opéra rock sans réel succès.
"Everybody's in showbiz" en 1972, "Preservation act 1" l'année suivante ou encore "Soap opera" en 1975 ne leurs profitent pas.

En 1977, en revanche, la formation retrouve le chemin du succès grâce aux intonations new wa ve de "Sleepwalker". Malgré le succès de l'album, les Kinks s'essoufflent, en particulier à partir de "Low budget" en 1979.

Sans jamais véritablement se séparer des Kinks, Ray Davies s'essaye à une carrière solo. Il sort notamment en 2006, son album "Other people's lives".

Dans une interview datée novembre 2008, Ray Davies a déclaré qu’il existe la possibilité de reformer le groupe parce que les Kinks ont commencé à travailler à des chansons nouvelles.