Sa biographie

C'est sur les chapeaux de roue que les Rubettes débutent leur carrière. Mick Clarke (chanteur, bassiste et guitariste), Tony Thorpe (chanteur et guitariste), Alan WillIAMs (chanteur et guitariste), Bill Hurd (chanteur et claviériste) et John Richardson (chanteur et batteur), pour la plupart issue du groupe les Tremeloes, connaissent le succès dès leur premier titre, "Sugar Baby Love".

Nous sommes alors en 1974, c'est la fin de la vogue glam rock. Ils parviennent en cette période à imposer un fort relent rétro appuyé par leurs complets et bérets Clairs.
Les tubes s'enchaînent, "Tonight", "Juke Box Jive" également en 1974, "I can Do It" et "Foe- Dee- O- Dee" un an plus tard.
A compter de "Your The Reason Why" en 1976, ils rejoignent l'ex producteur des Tremeloes, Alan Blakely, et se mettent à composer leurs propres titres, du moins, Alan WillIAMs et John Richardson.
Ils connaissent un ultime succès avec "Baby I Know", sorti en 1977.

Dès lors, les Rubettes perdent leur superbe auprès du public français et allemand.
A la fin des années 80, ils parviennent à décroCher un contrat qui s'accompagne d'un retour sans grand succès.
John Richardson se tourne alors vers le new age et la religion (Hare Krishna) qu'il intègre également dans sa musique.

En 1992, "Shangri-La", l’album datant de 1979 et qui n’avait jamais été pressé, sort enfin, dans le cadre de la réédition CD de l’intégrale du groupe. 1999 voit l’ultime reformation des Rubettes, car Bill Hurd et Alan WillIAMs, qui ne s’entendent plus, choisissent de remonter chacun de leur côté un groupe.