The Shadows

The Shadows Né(e) le 30 novembre 1957 (58 ans)

Sa biographie

Naissance d'un groupe remarquable

A leurs débuts, les Shadows sont composés de Hank Marvin, une virtuose de la guitare, de Bruce Welch, guitariste également, de Tony Meehan ainsi que de Jet Harris. Produisant une musique rock de qualité essentiellement due au talent de guitariste de Hank Marvin amplifié par son ampli Vox Ac 30, le groupe sera pour beaucoup d'autres futures formations une véritable référence en matière de rock britannique.

Toutefois, avant de connaître le grand succès et sacré groupe de légende, The Shadows commencent au collège et se font appeler les Railroaders avant d'être les Drifters.

Ils continueront par une collaboration avec Cliff Richard pour la composition de ses chansons. Des chansons qui deviendront des hits durant les cinquante ans d'activité du groupe. Formé de deux guitares Bruce Welch et Hank Marvin, Jet Harris est à la basse et Tony Meehan à la batterie.

En 1959, The Shadows se détachent de Cliff Richard et poursuivent une carrière solo. Ils continueront toutefois à composer de temps à autre pour ce dernier pendant les neuf années qui suivent.

En 1960, le groupe produit un single « Apache » qui obtient énormément de succès à travers la planète grâce aux nouvelles sonorités de musique pop apportées par les Shadows. A partir de là, Hank Marvin et sa bande vont s'engager dans une carrière musicale jalonnée de succès et de fabuleuses récompenses dans l'univers de la musique et du rock.


Groupe à succès

Déjà, alors qu'ils se produisaient avec Cliff Richard , The Shadows ne passaient pas inaperçus. Ainsi, la plupart de leurs compositions telles « Living doll », « Do you wanna dance » ou encore « The next time » figurent parmi la trentaine de hits qui furent classés à la tête du Top ten et constituent aujourd'hui de véritables références.

Leurs premiers albums solo sortis en 1961 et 1962 titrés respectivement « The Shadows » et « Out of The Shadows » furent également numéro un dans les charts.

Si le groupe connaît un incroyable succès musical et commercial en Europe et en Asie, il n'en est pas de même aux Etats-Unis. Malgré tout, The Shadows brille en maître absolu sur la scène rock anglaise jusqu'à l'arrivée des quatre garçons des Beatles.

S'ils obtiennent encore quelques bonnes places dans les Top ten avec « The rise and fall of flingel Bunt » par exemple, le succès des Shadows s'en va tout de même decrescendo. Cette baisse de performance touche particulièrement les singles, car les albums du groupe rencontrent toujours autant de réussite malgré la présence des Beatles.

D'autre part, les Shadows récidivent chaque année et depuis leur envol en solo en tant que Meilleur groupe instrumental désigné par le New Musical Express et ce, jusqu'à leur séparation de 1968.

Le groupe se reformera en 1973 avec l'intégration de John Farrar et s'attaque à la production d'un opus aux sonorités d'un rock accentué, « Rockin' with curly leads ».


The Shadows, une référence

Deux ans plus tard, The Shadows se retrouvent à l'Eurovision avec leur titre « Let me be the one » et terminent deuxième. La même année voit la sortie de l'opus « Specs appeal » avec lequel la formation renoue avec le succès.

Des tournées vont se succéder qui vont les amener jusqu'à Paris et la réalisation d'un album live à l'Olympia.

De la fin des années 1970 jusqu'au milieu de la décennie suivante, en véritable machine à hits, les Shadows vont produire des tubes tels que le fameux « Riders in the sky ». Par ailleurs, les opus qu'ils sortiront tout au long des années 1980 ne manquent pas d'être certifiés disque d'or ou encore disque de platine en Angleterre.

Tel fut le cas de « Change of address », en 1980 ou de « Guardian angel » sorti en 1984.

Sortant l'album « Reflection » en 1990, The Shadows splitte à la fin de l'année. Hank Marvin poursuit alors en solo. Il produira des albums à succès avec plus d'une demi douzaine de hits. Les opus qu'il publiera entre les années 1990 et 2000 sont d'ailleurs disques d'or en Angleterre.

En 2004, les Shadows se sont retrouvés à l'occasion d'une grande tournée britannique et d'une tournée européenne en 2005.

Groupe de légende, les Shadows auront marqué la scène britannique et l'univers de la musique rock en général de leur génie musical.

Si Hank Marvin est considéré comme un guitariste légendaire et de référence, Bruce Welsh quant à lui se distingue dans la rythmique et son talent pour la précision. Le bassiste Jet Harris est pour sa part une icône pour les musiciens alors que Tony Meehan demeure un batteur mythique.