Biographie The Small Faces

The Small Faces Né(e) le 30 novembre 1964 (52 ans)

Sa biographie

Présentation

La formation The Small Faces voit le jour en 1965, à Londres. L'histoire du groupe commence, comme toutes celles des autres groupes, par une rencontre. Le batteur Kenny Jones, le claviériste Jimmy Winston et le bassiste Ronnie Lane forment d'abord quelques années auparavant le groupe The Outcasts.

Le groupe rencontre ensuite le guitariste et chanteur Steve Marriott et l'intègre dans la formation. Le Quatuor Change alors de nom pour adopter celui de « The Small Faces ».

Face était un mot argotique de l'époque qui signifie « mec qui en jette beaucoup » et Small faisait référence à la petite taille de chacun des membres.

Le groupe enregistre très vite leur premier single intitulé « Watcha gonna do about it », qui fait un tabac. Dès leur premier essai, le groupe a réussi à acquérir le respect et l'appréciation du mouvement mod.

Fort de ce succès, The Small Faces enchaîne les nouvelles Chanson s, qui ne connaîtront que des succès plats. Leur popularité reprend des couleurs à la sortie de « Sha la la la lee », qui passe très vite en boucle sur les ondes britanniques.

Avec le succès de ce nouveau hit, les Small Faces intègre les rangs de superstars du monde mod et ce, en moins d'un an d'existence. Entre temps, le claviériste Jimmy Winston est remplacé par Ian McLagan.


La montée en flèche

L'année 1966 verra la sortie des hits à succès « Hey girl », « Mind's eye » et surtout « All or nothing » qui se classe numéro un des ventes et surpasse la Chanson « Yellow submarine » des Beatles au sommet des charts. Leur premier album éponyme se vendra également à grande échelle.

En 1967, The Small Faces rêve d'un public plus large et plus adulte, si bien qu'il signe chez le label Immediate. Avec ce Change ment de label viendra pour le groupe un Change ment de style, privilégiant les compositions plus complexes et surtout psychédéliques.

Les singles comme « Here come the nice » et « Itchycoo park » cartonnent sans aucun souci. Ce dernier est considéré aujourd'hui comme une oeuvre d'anthologie du pop-rock, car comporte le premier « phasing » de toute l'histoire.

Les albums se suivent mais ne se ressemblent pas et tous sont très bien accueillis par la communauté pop-rock et mod d'Angleterre. La popularité du groupe s'étend également à travers plusieurs autres d'Europe, surtout à la sortie, en 1968, de l'album « Otgen's nut gone flake ».

Ce chef d'oeuvre musical squatte pendant six semaines consécutives la tête des ventes.


Des hauts et des bas

En Avril 1969, Steve Marriott quitte le groupe pour fonder la formation heavy blues « Humble Pie », avec Peter Frampton. Bien que handicapé par le départ de l'un de ses principaux éléments, The Small Faces réussit tant bien que mal à survivre quelques temps.

Plus tard, Kenny Jones propose aux deux autres membres restants du groupe de recruter Ron Wood et Rod Stewart, anciens membres du Jeff Beck Group. L'entrée de ces deux nouveaux recrus dans The Small Faces marque la fin du groupe.

En effet, la formation Change leur nom en Faces et cesse officiellement d'exister. Le nouveau groupe formé Change également de style et obtiendra un grand succès, mais se séparera très vite en 1975.

Contre toute attente, les membres initiaux de The Small Faces tente une reformation du groupe en 1976. Voué à être éphémère, The Small Faces se sépare définitivement en 1978, après deux nouveaux albums entièrement décevants.

Steve Marriott meurt dans un incendie le 20 avril 1991. Ronnie Lane décède des suites de sa sclérose en plaques le 4 juin 1997, à l'âge de 51 ans.