Biographie The Wailers

The Wailers Né(e) le 30 novembre 1962 (54 ans)

Sa biographie

La formation initiale du groupe

À l'origine était The Wailing Wailers, un groupe de ska formé en 1963 et qui regroupait initialement Bob Marley , Bunny Livingston et Peter Tosh.

Originaire de Tacoma, le groupe compte très vite d'autres membres, qui sont Beverley Kelso et Franklin « Junior » Braithwaite. En 1964, la formation auditionne chez Studio One, dirigé par Clement « Coxsone » Dodd.

Après une prestation convaincante, le groupe signe sous le nom de « The Wailers ». Le premier enregistrement studio du groupe est « Simmer down », qui se place aussitôt en première place des charts jamaïcains.

Fort de ce succès, The Wailers enchaîne avec une trentaine de nouvelles Chanson s, avec la collaboration de The Skatalites, les musiciens de session du Studio One. Deux mois plus tard, Junior chante « It hurts to be alone » avant de quitter la Jamaïque et de laisser The Wailers avec seulement quatre membres.

La Chanson devient un énorme succès et propulse le groupe au rang de superstar national. S'ensuivent pour le groupe de nombreux hits, comme « Lonesome feeling », « Rude boy » et « I'm still waiting ».

Entre temps, le groupe collabore avec les Soulettes et Beverley Kelso quitte le groupe en 1965. Lorsqu'en février 1966, Bob Marley rend visite à sa mère aux États-Unis, il est temporairement remplacé par Constantine « Dream » Walker, pendant huit mois.


De 1966 à la consécration

En octobre 1966, Bob Marley retourne en Jamaïque et apporte de nombreux changements. The Wailers se détache de Studio One pour monter sa propre boîte, baptisée Wail'N Soul'M.

Le groupe sort ensuite plusieurs Chanson s, mais désormais sous le nom Bob Marley & The Wailers. Plusieurs de leurs hits font un tabac, à l'instar de « Bend down low » et « Stir it up » mais le succès commercial reste aux abonnés absents.

En janvier 1968, Alpharita Anderson ou Rita Marley, la femme de Bob Marley et chanteuse de The Soulettes, remplace Bunny Livingston qui s'est fait condamner en mai 1967 à une année de prison.

Le succès n'étant toujours pas au rendez-vous, Wail'N Soul'M disparaît et le groupe se tourne vers plusieurs producteurs, comme Danny Sims, Ted Pouder et Leslie Kong, en plus des tentatives d'auto-production.

Après avoir enchaîné les échecs auprès de divers producteurs, le groupe fonde en 1970 le label Tuff Gong. Entre temps, Bunny Livingston sort de prison, Rita Marley réintègre les Soulettes et le groupe reprend le nom The Wailers.

En août 1970, le groupe met de côté Tuff Gong, rejoint le label Upsetter du producteur Lee « Scratch » Perry et se nomme de nouveau Bob Marley & The Wailers. Après environ une quarantaine de Chanson s enregistrées, le groupe quitte Upsetter et embarque les frères Carlton et Aston « Family Man » Barrett, deux musiciens de studio de Lee Perry.

Tuff Gong renaît de ses cendres en juillet 1971 et produit un grand nombre de Chanson s et de tubes, jusqu'en 1972. À cette date, le groupe signe chez Island Records sous le nom de « The Wailers » et sort l'album « Catch a fire ».

L'album se vend à grande échelle et est très vite suivi par un autre opus intitulé « Burnin ». Désormais incontournable, le groupe part en tournée un peu partout en Europe et aux States.


De la séparation à aujourd'hui

Avant la fin de l'année 1973, les membres fondateurs du groupe se séparent et The Wailers n'est plus. Suite à cette séparation, Bunny Livingston et Peter Tosh volent de leurs propres ailes et Bob Marley conserve le nom The Wailers, qu'il attribue aux musiciens qui l'accompagnent.

Rita Marley, Marcia Griffiths et Judy Mowatt forment les I Three et intègrent la formation des Wailers comme choristes. Les Wailers accompagneront par la suite Bob Marley jusqu'à sa mort le 11 mai 1981.

Ensemble, ils sortiront environ huit albums studio et live, dont les mythiques « Natty dread », « Rastaman vibration », « Exodus », « Kaya » et « Babylon by bus ». Le groupe fera pratiquement le tour du monde avec Bob Marley , se produisant dans les plus grands stades et salles de concert du monde entier.

Après la mort de Bob Marley , The Wailers continue d'exister et sort plusieurs albums et compilations posthumes. Le groupe enregistre de nouvelles compositions, reprend en tournée les mythiques Chanson s de Bob Marley et fait office parfois de backing band à plusieurs autres grands artistes reggae.

La formation la plus connue du groupe comprend le bassiste et leader Aston « Family Man » Barrett, le batteur Carlton Barrett, le guitariste et chanteur Junior Marvin, le guitariste Al Anderson, les claviéristes Earl « Wya » Lindo et Tyrone Downie ainsi que le percussionniste Alvin « Seeco » Patterson.

Parmi les autres membres complémentaires et éphémères, on cite le chanteur Elan Attias, le tromboniste Vin Gordon, le saxophoniste Glen Da Costa ou encore Irvin Jarrett, Joseph Russell et Gary « Nesta » Pine.

Parmi les albums notables des Wailers « post-Bob », on cite « Reggae greats » en 1984, « I.D. » en 1989, « Majestic warriors » en 1991, « The never ending Wailers » en 1994 et « Jah message » en 1996.