Biographie The Yardbirds

The Yardbirds Né(e) le 30 novembre 1962 (54 ans)

Sa biographie

Formation du groupe

En 1963, Anthony « Top » Topham et Chris Dreja fondent le groupe Metropolis Blues Quartet, qui se produit pendant les vacances au Railway Hotel à Norbiton. Le style de musique joué et chanté est alors le blues américain, mais selon un style fougueux, à la sauce britannique.

Très vite, après l'arrivée de Paul Samwell-Smith, Keith Relf et de Jim McCarty dans le groupe, ce dernier Change de nom et se fait connaître comme étant The Yardbirds. L'aventure musicale du jeune groupe très prometteur commence tout d'abord dans les divers clubs de Londres, avant d'assurer deux semaines plus tard leur premier concert, au Eel Pie Island, aux côtés des non-moindre Cyril Davies All-Stars.

Lorsque les résidents officiels du Club Crawdaddy, les Rolling Stones, partent en tournée avec Bo Diddley en 1963, les Yardbirds auditionnent pour prendre leur place et Giorgio Gomelsky, impressionné, les engage aussitôt. Il deviendra également le manager du groupe.

Après seulement quelques sessions, Top Topham doit quitter le groupe pour se consacrer à ses études d'arts, à la demande de ses parents. Il est alors remplacé par son ami, un certain Eric Clapton.

Du haut de ses 18 ans à peine, ce dernier est un véritable prodige de la gratte et grâce à ses talents, le groupe devient célèbre sur le circuit du rhythm and blues et du rock'n'roll britannique. Jusqu'ici, le groupe se contente d'interpréter de vieux classiques blues américains, jusqu'à signer en 1964 chez Columbia Records.

La même année sortira leur premier opus intitulé « Five live Yardbirds », un album live enregistré au fameux Marquee Club. L'album est très apprécié des fins connaisseurs de blues, si bien que Sonny Boy Williamson II ne tarde pas à inviter The Yardbirds à assurer les premières parties de ses tournées en Angleterre et en Allemagne.

De cette collaboration naîtra l'album live « Sonny Boy Williamson and The Yardbirds ».


Les oiseaux prennent leur envol

Désormais célèbre sur la scène musicale britannique, le quintet sort plusieurs singles à succès, dont le plus notable reste « For your love », un tube à orientation pop. La Chanson se classe en tête des des charts non seulement en Angleterre mais également aux States.

Outragé par la reconversion pop du groupe, Eric Clapton se sépare de la bande en 1965 et cède sa place à Jeff Beck, après que Jimmy Page ait refusé le poste. Différent de celui de son prédécesseur, le style de Jeff Beck apporte du renouveau au groupe et un succès plus grand que celui de l'« ère Clapton ».

Tourné vers un rock psychédélique, les Yardbirds sortent aux États-Unis les albums « For your love » et « Havin' a rave up with The Yardbirds » en 1965, suivis d'une première tournée U.S.

Après une longue série de singles à grand succès, le groupe sort l'album « Yardbirds a.k.a Roger the Engineer » en 1966. Peu après la sortie de cet opus, le bassiste Paul Samwell-Smith quitte le groupe et est remplacé par Jimmy Page. Très vite, le second guitariste Chris Dreja et lui permuteront leurs places, pour donner naissance au fameux duo de guitares Beck-Page.

Lors de la première partie des Rolling Stones assurée par les Yardbirds, la presse décrit le duo Beck-Page comme la « troisième guerre mondiale ». Mais le duo ne durera qu'un certain temps et n'enregistrera au sein des Yardbirds que peu de Chanson s, dont les très célèbres « Happenings ten years time ago » et « Stroll on ».

Le tandem Beck-Page prend fin en octobre 1966, lorsque Jeff Beck laisse tomber le groupe. Jimmy Page devient alors le nouveau lead guitariste du groupe, qui est désormais un quatuor.

Le groupe devient de plus en plus riche en notoriété et en expérience, mais connaît un véritable déclin commercial. The Yardbirds fait alors appel au producteur Mickie Most, mais échoue à faire du single « Little games » un tube.

Ce flop pousse Columbia à refuser de publier le moindre nouvel enregistrement des Yardbirds, obligeant le groupe à sortir en juillet 1967 l'album « Little games » aux States, chez Epic Records.


Séparations et reformation

En pleine décadence, The Yardbirds n'est plus présent dans les charts. Sa reprise en 1967 de la Chanson « Ha ha said the clown » de Manfred Mann sera leur dernier single à s'inscrire dans le Top 50 du Billboard.

Dans la même année, The Yardbirds enchaîne des séries de tournées aux États-Unis. Dans le courant de l'année suivante, des tensions se font ressentir au sein de la troupe, dont la plupart tournent sur l'orientation musicale à adopter.

Après un ultime concert donné le 7 juillet 1968 au Luton Technical College de Bedfordshire, les Yardbirds se séparent.

Keith Relf et Jim McCarty tentent l'aventure au sein d'un nouveau groupe. Jimmy Page et Chris Dreja restent fidèles au nom Yardbirds et recrutent de nouveaux membres pour former le New Yardbirds. Le chanteur Robert Plant et le batteur John Bonham sont alors engagés en remplacement respectivement de Keith Relf et de Jim McCarty.

Très vite, c'est au tour de Chris Dreja de quitter le groupe, pour poursuivre une carrière de photographe et laisser sa place à John Paul Jones. De retour en Angleterre après une tournée en Scandinavie, les New Yardbirds Change de style et de nom pour s'appeler Led Zeppelin .

Officiellement, The Yardbirds n'est plus. Après avoir fondé plusieurs groupes mineurs de rock, comme Together, Renaissance, Shoot ou encore Box of Frogs, Jim McCarty reforme en 1992 The Yardbirds avec son ami Chris Dreja et un nouveau bassiste du nom de John Idan.

L'année 2003 voit la sortie d'un nouvel album intitulé « Birdland ». Toujours en activité, The Yardbirds compte aujourd'hui parmi ses rangs trois nouveaux membres, qui sont Ben King, Andy Mitchell et David Smale qui vient de remplacer tout récemment John Idan.

La dernière oeuvre du groupe à ce jour est l'album « Live at B.B. King Blues Club », sorti en 2007.