Thelma Houston

Thelma Jackson Né(e) le 7 mai 1943 (73 ans)

Sa biographie

Une grande voix est née

Fille d'une récolteuse de coton, Thelma Houston grandit auprès de ses trois soeurs dans l'État du Mississipi avant de déménager à Long Beach, Californie.

Après un mariage et deux enfants, Thelma Houston décide de se séparer de son mari et de s'adonner à sa passion qu'est la musique. C'est ainsi qu'elle adhère à la chora le de la paroisse méthodiste de Saint-Vestal, où elle chante en tant que mezzo-soprano.

Plus tard elle rejoindra le groupe « The Art Reynolds Singers », dans lequel elle se fait remarquer par Marc Gordon de Capitol Records en tant que chœur sur l'interprétation de « Glory Glory Hallelujah ».

Ce dernier, alors producteur de « The Fifth Dimension » lui propose de poursuivre une carrière de chanteuse et la fait signer auprès du label Dunhill Records. La carrière professionnel le de l'artiste est ainsi lancée par l'enregistrement de son premier album « Sunshower » en 1969.

L'album comprend une reprise des Rolling Stones sur la Chanson « Jumpin' Jack flash ». « Sunshower » reçoit un petit succès, bien qu'aucun des titres de l'album n'ait été classé dans les charts.

En 1970, elle sort « Save the country », une reprise de Laura Nyro, ce qui lui vaut d'entrer dans le Billboard Hot 100, à la 70e place. Un an plus tard, elle signe auprès de la Motown lui permettant de sortir son deuxième album éponyme peu de temps après.

Mais l'opus ne reçoit pas le succès escompté, cependant la chanteuse ne désespère pas pour autant. En 1976, elle revient en effet avec un nouvel opus intitulé « Any way you like it ».


Chanteuse et actrice

Entre temps, en 1974 Thelma Houston rejoint le casting de « The Mar ty Feldman Comedy Machine », une émission de sketch diffusée aux États-Unis et au Royaume-Uni. La même année, son titre « You've been doing wrong for so long » arrive dans le classement des Chanson s R'n'B aux États-Unis.

En 1975, elle joue dans « Death scream », un film télévisé qui raconte l'histoire d'une femme qui se fait assassiner devant ses voisins sans qu'aucun d'eux n'ait fait un geste pour la sauver.

Alliant cinéma et musique, l'artiste enregistre en 1976 la bande originale du film « The bingo long traveling all-stars & motor kings ». Peu de temps après, elle est choisie pour accompagnerJermaine Jackson en tant que background sur l'album « My name is Jermaine ».

Décidément, 1976 est une année faste pour Thelma Houston avec son single « Don't leave me this way » qui atteint la première place du Billboard Hot 100 et 13e au UK Singles Chart. La Chanson est une reprise de Harold Melvin & the Blue Notes, parue un an plus tôt.

D'autres titres la feront encore connaître tels que « I'm here again », « Saturday night, sunday morning » ou encore « It's a lifetime thing ».

En 1977, Thelma Houston retourne en studio avec Jerry Butler pour enregistrer l'album de duos « Thelma & Jerry ». Un an plus tard, les deux artistes renouvelleront l'expérience avec « Two to one ».

Durant les années 80, Thelma Houston revient devant la caméra et joue dans de nombreuses séries télévisées telles « Simon & Simon », « Cagney & Lacey » ou encore « Faerie Tale Theatre ».


« Thelma Houston Day »

Parallèlement et dans sa carrière de chanteuse, Thelma Houston quitte le label de Motown au profit de RCA Records. Ainsi, après « Breakwater cat » et « Never gonna be another one » elle Change à nouveau de maison de disques avec MCA Records.

En 1984, l'album « Qualifying heat » arrive dans les bacs avec « You used to hold me so tight » à la 7e place du Hot Dance Club Play. En 1988 Thelma Houston joue dans « Et Dieu créa la femme » de Roger Vadim aux cotés de Rebecca De Mornay et de Vincent Spano.

Un an après, elle sort une reprise de la Chanson de Bill Withers, « Lean on me » qui devient la bande originale du film « Lean on me » de John G. Avildsen.

En totalité et jusqu’à l’heure actuelle, Thelma Houston a sorti plus de 21 Albums, dont l’un des plus récents est « A woman’s touch » paru en 2007. Actuellement, elle se fait remarquer par sa participation active et son engagement dans la lutte contre le SIDA avec ses projets « Angel Food », « AIDS Project Los Angeles and The Minority AIDS Project ».

Concernant ses trophées, Thelma Houston a gagné le « Grammy Awar d de la meilleure voix féminine de R&B avec son titre « Don’t leave me this way », en 1977.

Grâce à ses actions humanitaires, les habitants de la cité ouest d’Hollywood ont choisi une journée spéciale qui devient le « Thelma Houston Day ».