Biographie Thierry Hazard

Thierry Gesteau Né(e) le 7 juin 1962 (54 ans)

Sa biographie

Les premiers pas

Thierry Hazard passe son enfance à Sèvres, dans la région d'Île-de-France. Alors qu'il est encore jeune, il s'intéresse déjà particulièrement à la musique, dont notamment aux riffs du rock. Il se laisse ainsi emporter par les vagues mélodiques des années 70-80 et, s'y trouvant une véritable source d'inspiration, il commence à composer ses propres titres.

Thierry Hazard entame sa carrière musicale au cours de son adolescence, en intégrant différents groupes de rock. Il rejoint entre autres le Garage Psychiatrique Suburbain ou GPS, un groupe de heavy-punk sèvrien, au sein duquel il va évoluer en tant que chanteur, guitariste, mais aussi en tant qu'auteur-compositeur.

C'est avec le collectif qu'il signe un premier contrat d'enregistrement chez le label Underdog mais, les premiers titres du groupe ne donnant pas rendez-vous au succès, il décide de s'envoler et de poursuivre une carrière en solo dans la fin des années 80.

Il signe chez la maison de disques CBS en 1990. Un premier single « Le jerk » débarque dans les bacs dans la même année.


« Pop music »

Sur fon d de sonorités colorées, « Le jerk » fait immédiatement vibrer le public. En France, le titre parvient à se hisser au sommet du top 50 et devient également un classique des ondes locales.

Thierry Hazard parvient ainsi à se faire connaître pour la première fois et son deuxième single « Poupée psychédélique », sorti dans la même année 1990, ne fera que confirmer sa réputation d'artiste sur la scène française.

Entraîné par ces premiers succès, le chanteur décide alors de franchir une plus grande marche et le 23 novembre 1990, son premier album « Pop music » débarque dans les bacs. « Le jerk », « Poupée psychédélique », mais également 10 autres titres à l'honneur, l'opus s'impose facilement dans le territoire français.

Les morceaux issus de l'album, « Les brouillards de Londres », « Les temps sont durs », « Un jour c'est oui, un jour c'est non », ou encore « Tout, tout pour ma chérie » suscitent entre autres singulièrement l'intérêt du public, permettant une nouvelle fois à Thierry Hazard de se démarquer.


« Où sont passés beatniks? » Le dernier album

Le grand succès de « Pop music » permet à Thierry Hazard d'enchaîner les dates de concerts sur la scène française. Le chanteur trouve toutefois le temps d'enregistrer en studi o et en 1994, alors que les acclamations du public commencent à devenir moins fortes, il dévoile un second album « Où sont passés les beatniks? ».

L'opus, sorti chez Columbia, dévoile 10 titres inédits avec, à l'honneur, « Julie est trop prude » et le morceau titre de l'album, « Où sont passés les beatniks? ». Bien que minutieusement arrangé, avec des sonorités rock mixées de pop à la clé, l'opus ne fait pourtant qu'un bruit moindre auprès du public.

Thierry Hazard s'écarte ainsi peu à peu des projecteurs, pour s'effacer entièrement à partir de 1995. Selon certaines sources, il aurait débarqué en Amérique pour se consacrer entièrement à une vie de famille.