Biographie Van Morrison

George Ivan Morrison Né(e) le 31 août 1945 (71 ans)

Sa biographie

Premiers pas d'un artiste irlandais

Fils d'un collectionneur de disques irlandais et d'une passionnée de musique et de danse, Van Morrison est initié à la musique depuis son enfance. Encore très jeune, il découvre des grandes figures de la musique américaine dont son modèle et « gourou » Leadbelly qui lui inspire la carrière de chanteur.

En 1956, il n'avait que onze ans quand il fonde avec ses amis un groupe de skiffle appelé les Sputniks suite au succès d'une reprise de Leadbelly par un artiste écossais. Cette aventure l'amènera à apprendre le piano et l’harmonica.

En 1960, il quitte l'école et devient le guitariste de The Javelins qui sera baptisé The Monarchs avec lequel il partira en Écosse et en Allemagne. Plus tard, il intègre le groupe The Gamblers qui deviendra Them.

L'Irlandais viendra alors s'installer à Londres pour commencer à faire jouer ses premières compositions dont « Gloria » qui sera reprise par de nombreux artistes tels que Patti Smith. Là, il commence à se familiariser au travail en studio et inaugure ses rapports avec les médias et l’industrie du disque.

Entre temps, il fait la rencontre de nombreux musiciens célèbres, du producteur américain Bert Berns et de l'actrice californienne Janet Planet, sa future femme. Il quitte Them en juillet 1966 et se lance dans la recherche d’une musique plus personnelle.

A un moment donné, Bert Berns lui propose d'enregistrer avec d'autres musiciens à New York. Son premier 45 tours du Top 20 américain paraît en juillet 1967 sous le titre « Brown eyed girl » suivi la même année par son premier album « Blowin' your mind ! » signé Bang Records.

Quelques mois plus tard, l'artiste enregistre huit nouvelles Chanson s dont « Beside you » et « Madame George » qu'il reprendra plus tard. L'aventure chez Bang Records prendra fin en décembre 1967 à la mort de Bert Berns.


Une production variée

Il commencera alors à travailler avec d'autres maisons de disques. Sa collaboration avec Inherit Productions et quelques jazzmen aboutit à la réalisation de l'album « Astral weeks » en novembre 1968.

L'année d'après, Van Morrison emménage à Woodstock, New York, où il monte un groupe. Son album à succès « Moondance » sort en février 1970 avec les pièces les plus connues « Into the mystic », « Moondance », « And it toned me » et « Caravan ». L'album est suivi par l'opus « His band and the street choir ».

Après New York, l'Irlandais s'installe à San Rafael, Californie où il monte un home studio pour être plus libre dans son travail. 1971 et 1972 voient la réalisation des albums « Tupelo honey » et « Saint Dominic's Preview », dur labeur avec John Mellencamp qui décide de ne plus travailler avec lui.

En même temps, le chanteur tourne avec l'orchestre Caledonia Soul. Après « It’s too late to stop » de 1974, Van Morrison retrouve ses racines écossaises fort ressenties dans le brillant album « Veedon fleece » composé durant ses vacances dans son île natale.

Après un petit break, le chanteur revient en 1977 avec le titre bien adapté « A period of transition » et commence à s'ouvrir à d'autres styles. A partir de « Into the music » de 1979, la vedette se tourne de plus en plus vers le spirituel.

Les albums des années 1980 confirmeront cet intérêt dont « Beautiful vision », « A sense of wonder » et « No guru no method no teacher ». La touche celte se retrouvera dans l'album « Irish heartbeat » de 1988 qui sera suivi en 1989 par la meilleure vente « Avalon sunset ».

Toujours aussi créatif, Van Morrison varie son approche musicale dans les années 1990. Si « Too long in exile » de 1993, fort connu pour la reprise de sa Chanson « Gloria », est empreint de blues « How long has this been going on » de 1995 sentira essentiellement le jazz.


De nombreuses reconnaissances

Pour le chanteur qui n'a cessé de donner le meilleur de lui-même tout au long de sa carrière, le temps des récompenses vient en 1998. Van Morrison remporte un grammy pour sa collaboration avec son bluesman favori John Lee Hooker sur leur morceau « Don't look back ».

Il sera également acclamé pour son album « Back on top » chez les disquaires en 1999 qui est considéré comme l'un de ses chefs-d'oeuvre les plus réussis.

En 2002, après un retour aux sources au début du troisième millénaire, l'artiste propose son nouvel album « Down the road ». En juin 2003, figurant parmi les auteurs-compositeurs les plus importants du siècle précédent, Van Morrison est introduit au Songwriters Hall of Fame par Ray Charles au cours d'une grande cérémonie à New York.

La même année, son album « What’s wrong with this picture? » reçoit une Grammy Awards nomination dans la catégorie des meilleurs albums de blues contemporains. Quatre ans plus tard, en 2007, il est couronné d'un autre award pour sa brillante contribution musicale dans la réalisation de certains films.

Présentée par Al Pacino, cette reconnaissance met en évidence la profondeur et la richesse de ses compositions utilisées par un bon nombre de cinéastes. L'année 2007 est également marquée par la réalisation de trois collections de ses hits.

La dernière intitulée « Still on top » grimpant immédiatement à la deuxième position du UK chart sera couverte de platine.

Artiste aux multiples talents, Van Morrison sera à la fois le compositeur, l'arrangeur et le producteur de son album « Keep it simple » de 2008. Mariant les rythmes celtiques au jazz, blues, folk, soul, country et gospel, il épate encore une fois le public pour sa signature inimitable.

Il continue alors à vendre des milliers, voire des millions d'exemplaires de ses disques chaque année.