Vanilla Ice

Robert Matthew Van Winkle Né(e) le 31 octobre 1967 (48 ans)

Sa biographie

Des débuts fulgurants

Vanilla Ice a toujours été un grand passionné de la musique. Adolescent, il est un fervent pratiquant du break-dancing qu'il maîtrise à la perfection. À la fin de la décennie 1980, il dévoile son talent à des personnes qui, comme lui, fréquentent des clubs texans.

Son savoir-faire ne tarde pas à se faire remarquer et aux côtés de son « crew » ou troupe de danseurs, il a été invité à danser pendant les premières parties de rappeurs de renom comme MC Hammer ou encore Public Enemy.

Peu de temps après ses péripéties dans l'univers de la danse, Vanilla Ice fait ses premiers pas dans le monde de la musique et enregistre son tout premier album intitulé « Hooked » dont la production est assurée par une maison de disques indépendante.

Jusqu'ici, Vanilla Ice est encore inconnu du public mais il attire l'attention des professionnels de la chanson. Il est notamment approché par la maison de disques SBK Records qui achète les droits de son premier disque pour la coquette som me de 300 000 dollars.


Sur la route du succès

Une nouvelle aventure commence pour Vanilla Ice en 1990 qui propose au public une toute nouvelle version de son précédent album « Hooked ». Il dévoile un tout autre opus intitulé « To the extreme » qui sort dans les bacs cette année.

Le single extrait de cet album va changer la vie de Vanilla Ice. Il s'agit de « Ice ice baby » dont la ligne de basse a largement été inspirée d'une chanson signée Freddie Mercury et David Bowie . Dès sa sortie, ce titre suscite l'engouement du public. La chanson se vend à plus de 17 millions de copies à travers le monde.

« Ice ice baby » réussit l'exploit d'être la toute première chanson de rap à se hisser à la première place des classements des meilleures ventes aux Etats-Unis. Le single se hisse à la dixième place en France. Si Vanilla Ice était jusque-là inconnu, le single le permet de sortir définitivement de l'anonymat.

Malheureusement, le rappeur ne saura pas bien gérer cette soudaine popularité et il adopte un mauvais comportement. Beaucoup sont dès lors ceux qui le considèrent comme un mauvais garçon. Malgré tout, Vanilla Ice poursuit les projets artistiques.

En 1991, il devient comédien et joue le rôle principal dans le film « Cool as Ice » qui passera pratiquement inaperçu. En 1992, il entre en studio afin d'enregistrer un album live intitulé « Extremely live » et comportant les chansons de son précédent album.


En proie à l'incertitude

S'ensuit une période plutôt silencieuse pour Vanilla Ice. Il faudra attendre 1994 pour entendre de nouveau parler de lui. Il revient avec l'album « Mind blowin » qui ne rencontrera pas le succès escompté. Face à cet échec, la maison de disques SBK décide de se séparer de l'artiste.

Vanilla Ice ne se décourage pas pour autant et se trou ve de nouveau au devant de la scène en 1996 lorsqu'il dévoile le single « Boom » en adoptant cette fois-ci son véritable nom. Le succès est de nouveau au rendez-vous et son ancienne maison de disques décide finalement de le reprendre. Ceci lui vaut de sortir un nouvel album intitulé « Hard to swallow » en 1998.

La production de cet opus est assurée par Ross Robinson. Ce dernier est notamment connu pour avoir effectué un excellent travail avec quelques groupes de rock dont Limp Bizkit , Korn ou encore The Deftones.

Dans « Hard to swallow », Vanilla Ice propose un tout autre registre et touche au nu metal en plus du hip-hop qui a toujours été son dada. Dans les années 2000, le chanteur continue d'être présent dans le monde de la musique et sort en 2001 l'album « Bi-Polar ».

Pendant ce temps, il est invité à participer à différentes émissions télévisées. Il sera notamment la vedette de « Remaking Vanilla Ice », une émission de télé-réalité au cours de laquelle les téléspectateurs découvrent les différentes étapes de l'enregistrement de son album « Platinum underground » sorti en 2005.