Véronique Sanson : 5 choses que l'on aime chez elle

Sensible, douée, amoureuse, passionnée ou révoltée, Véronique Sanson n'est ni une femme ni une artiste tiède. Voici en 5 faits pourquoi on l’adore.

Véronique Sanson - Et je l'appelle encore © Getty images

Une artiste hors pair

Véronique Sanson sait tout faire. Pianiste de talent, elle est auteur, compositeur et interprète. Sa voix d'or devient au micro un instrument supplémentaire qu'elle maîtrise parfaitement. De son premier album « Amoureuse » (1972), produit par Michel Berger, à son dernier, « Dignes, dingues, donc... », sorti en 2016, elle a enchaîné des tubes qui ont marqué la chanson française.

Une grande amoureuse

Véronique Sanson a eu des relations passionnées et souvent tumultueuses avec les hommes qui ont traversé ou partagé sa vie. Elle n'a pas hésité à quitter son premier amour, Michel Berger, sur un coup de tête, pour rejoindre un autre homme de l'autre côté de l'Atlantique. Un jour de 1973, la chanteuse a prétexté descendre acheter des cigarettes et n'est jamais revenue. Michel Berger a appris, quelques jours plus tard, qu'elle s'était en fait envolée vers les États-Unis pour rejoindre l'artiste Stephen Stills, membre du groupe Crosby, Stills & Nash (and Young). Véronique Sanson épouse son nouvel amour la même année et divorcera en 1979. Elle repassera devant le maire en 1995 aux côtés de l'humoriste Pierre Palmade, avant une séparation en 2001.

Une artiste engagée

Véronique Sanson a soutenu le projet des Restos du Cœur de Coluche dès sa création, en 1985. Suite au décès de l'humoriste l'année suivante, la chanteuse décide de s'investir plus encore et, entourée de Jean-Jacques Goldman, Michel Sardou, Johnny Hallyday et Eddy Mitchell, part en tournée dans sept grandes villes de France. Par la suite, l'artiste a participé à de nombreux concerts caritatifs, que ce soit pour Haïti, après le tremblement de terre de 2010, ou encore contre le cancer du pancréas lors de la 5e édition de « Leurs Voix Pour l'Espoir », à l'Olympia, à Paris, en septembre 2016.

Une survivante

Véronique Sanson a su faire preuve d'une immense résilience à de nombreuses périodes de sa vie. Adolescente, elle triomphe d'une période anorexique grâce à un dessin animé où elle voit des écureuils qui se régalent de maïs. Elle rentre chez elle et fait de même : « J'ai mangé des choses qui me faisaient du bien, au lieu de me détruire », raconte-elle dans sa biographie. A 15 ans, l’adolescente surmonte une méningite foudroyante, dont elle sortira avec quelques troubles de la mémoire, de légères séquelles pour une aussi grave maladie.

Une œuvre dans la durée

Véronique Sanson peut, à 68 ans, s'enorgueillir d'une vie riche, artistique comme personnelle. La chanteuse a sorti son dernier album « Dignes, dingues, donc... » en 2016, mais a déjà repris le chemin des studios pour un nouvel opus en duo avec trois grands noms de la chanson française, Vianney, Patrick Bruel et Julien Doré. Loin de penser à la retraite, l’artiste veut valoriser des chansons que l'on n'entend pas à la radio car elles ne sont pas formatées pour. Un pari audacieux pour une femme que rien ne semble pouvoir arrêter.

Véronique Sanson - Les dernières actus