Biographie Viktor Lazlo

Sonia Dronier Né(e) le 7 octobre 1960 (56 ans)

Sa biographie

De la comédie musicale au métier de chanteuse

A onze ans, la jeune Viktor Lazlo commence déjà son aventure scénique en participant à une comédie musicale. Plus tard, elle suivra des cours de violon et de danse à Bruxelles tout en consacrant une bonne partie de son temps à des études en archéologie et histoire de l'art.

Élégante et sensuelle, elle se lancera également dans le mannequinat en travaillant pour Thierry Mugler et Chantal Thomas. Dans les années 1980, la jeune femme intègre le groupe Lou & The Hollywood Bananas en tant que choriste.

Elle se fait alors remarquer par un producteur Belge qui l'accompagne dans ses premiers pas dans la musique en enregistrant la pièce « Casanova » pour la bande originale du film « A mort l'arbitre » de Jean-Pierre Mocky.


« Canoë Rose » et « Breathless », les débuts d'une série de succès

En 1985, Viktor Lazlo lance son premier opus « She » incluant son plus grand succès français « Canoë Rose ». Deux ans plus tard, elle propose son album éponyme « Viktor Lazlo » qui comprend le tube international « Breathless », un duo avec l'Américain James Ingram .

De retour en France en 1989, la chanteuse prépare la sortie d'une série d'albums à succès dont « Club désert » et « Mes poisons délicieux ».

En 1996, elle lance l'opus ambitieux « Verso » aux influences funk et dub, qui voit la participation des stars de reggae Sly & Robbie. Accueilli chaleureusement par les critiques, l'album marque un tournant décisif dans la carrière de la chanteuse.

A partir de là en effet, les journalistes et le public mettront beaucoup plus l'accent sur ses oeuvres musicales que sur sa façon de s'habiller.


Star de la télévision et du cinéma

En 2002, Viktor Lazlo fait un sacré tabac avec son nouvel album « Loin de Paname » composé de superbes reprises de « Mon amant de Saint Jean », « Sur ton épaule », « Mon légionnaire » et bien d'autres.

Mais à part le métier de chanteuse, elle est également très présente dans le monde cinématographique et à la télévision. En 2004, elle apparaît dans au moins trois films, celui de José Hayot « Nord-Plage », celui de Jean-Pierre Vergne « La vie dehors » ou encore celui de Bertrand Van Effenterre « Tout pour l'oseille ».

En 2005, on la retrouve à la télévision à travers « Les inséparables » de la réalisatrice Elisabeth Rappeneau.

L'année d'après, on la voit dans les feuilletons « La crim' » et « Navarro » et en 2007 elle se retrouve dans « Brigade Navarro » et « Le grand patron ».